NOUVELLES
20/01/2013 08:08 EST | Actualisé 22/03/2013 05:12 EDT

Racisme - Blatter plaide pour les retraits de points, voire la relégation

Le président de la Fifa, Sepp Blatter, a plaidé dimanche pour un renforcement des sanctions à l'encontre des clubs dont les supporteurs se rendent coupables d'insultes racistes, en soutenant l'idée de retraits de points au classement ou de relégation.

"Déduction de points/relégation de l'équipe. Sanctions financières: pas suffisantes. Matches à huis clos: pas une bonne solution", a posté M. Blatter sur son compte de messagerie Twitter.

"Les sanctions en cas d'actes discriminatoires doivent être très sévères. Nous en discuterons au prochain Comité stratégique dans trois semaines", a également posté le patron de la Fifa.

"Le monde entier se bat contre le racisme et les discrimination. Le football est partie intégrante de la société mondiale. Nous réunissons plus de 300 millions de personnes de par le monde et nous devons donner l'exemple. Faute de sanctions sévères, rien ne changera jamais", avait auparavant déclaré Blatter lors d'une conférence de presse à Saint-Petersbourg.

Le 3 janvier, le milieu de terrain ghanéen de l'AC Milan Kevin Prince Boateng avait quitté le terrain lors d'un match amical, excédé par les cris racistes des supporteurs de la petite équipe de Pro Patria (4e division), provoquant l'interruption de la rencontre. Le club a été condamné à disputer son prochain match à domicile à huis clos.

Quelques jours plus tard, M. Blatter avait estimé que Boateng avait eu tort de quitter le terrain. "Ce qu'il avait fait était bien pour attirer l'attention. Mais je persiste à penser que ce n'est pas la bonne solution", avait alors déclaré le patron de la Fifa.

mak/af/pi/bpa/jr