NOUVELLES
20/01/2013 08:00 EST | Actualisé 22/03/2013 05:12 EDT

Les partis israéliens se disputent les indécis avant le scrutin de mardi

Les soldats ont commencé à voter sur plusieurs bases militaires en Israël, avant les élections législatives de mardi pour lesquelles les partis bataillent désormais pour convaincre les 15% d'électeurs encore indécis selon les derniers sondages.

Les "officiers et soldats empêchés de voter mardi pour cause d'activités opérationnelles" ont pu glisser les premiers bulletins dans les urnes dès samedi au ministère de la Défense à Tel-Aviv, et le vote s'est ouvert dimanche sur plusieurs bases militaires, selon un communiqué de l'armée.

A deux jours du vote, la campagne s'est intensifiée après la diffusion par la télévision d'un enregistrement de 2011 dans lequel Jeremy Gimpel, un candidat du Foyer juif (droite nationaliste religieuse) évoque la destruction du Dôme du Rocher à Jérusalem, l'un des sites les plus sacrés de l'islam.

Selon les médias, la chef du parti centriste HaTnuah, l'ancienne ministre des Affaires étrangères Tzipi Livni, a demandé l'invalidation de la candidature de M. Gimpel, 14e sur la liste du Foyer juif créditée selon les derniers sondages de 12 à 15 sièges.

Le président de la commission électorale a cependant déclaré à la radio militaire n'avoir encore reçu aucune demande officielle d'invalidation.

Le Foyer juif s'est aussi attiré les foudres du rabbin Ovadia Yossef, chef spirituel du parti ultra-orthodoxe sépharade Shass.

"Ils l'appellent le Foyer juif, c'est le foyer des gentils (non-juifs...). Quiconque les soutient est un infidèle", a lancé dimanche sur la radio publique le rabbin de 92 ans, brièvement hospitalisé il y a une semaine après une légère attaque cérébrale.

Dans le même temps, les chefs de parti continuaient d'arpenter le pays: la travailliste Shelly Yachimovich faisait campagne à Tel-Aviv, tandis que le Premier ministre Benjamin Netanyahu devait participer aux funérailles d'un pionner des colonies dans le nord de la Cisjordanie et Naftali Bennett, chef du Foyer juif, prévoyait un arrêt sur une base militaire.

scw-fc/agr/feb