NOUVELLES
20/01/2013 01:09 EST | Actualisé 22/03/2013 05:12 EDT

Les Canadiennes terminent au 11e rang du relais par équipe en biathlon

ANTERSELVA, Italie - L'équipe canadienne a terminé en 11e position du relais féminin à la Coupe du monde de biathlon d'Antholz-Antersleva, en Italie, dimanche.

Zina Kocher, de Red Deer, en Alberta, Rosanna Crawford, de Canmore, en Alberta, Megan Heinicke, de Prince George, en C.-B., et Audrey Vaillancourt, de Québec, ont enregistré un chrono d'une heure, 18 minutes et 24,8 secondes au relais 4X6 kilomètres, disputé sous un ciel ensoleillé et sans la moindre bourrasque de vent.

Les Allemandes l'ont emporté en vertu d'un chrono de 1:13:02,1. Les Russes ont suivi en deuxième position en stoppant le cadran à 1:13:19,5, et les Françaises ont complété le top-3 en 1:13:43,0.

Chaque biathlonienne a dû parcourir six kilomètres et s'arrêter à deux pas de tir. La première participante de chaque équipe doit faire partie d'un départ groupé, et doit compléter sa portion de l'épreuve avant de pouvoir donner le témoin à sa coéquipière. Chaque compétitrice transporte trois balles supplémentaires. Si les cinq cibles ne sont pas atteintes avec les cinq premières balles, celles supplémentaires peuvent alors être utilisées, ce qui prend plus de temps puisqu'elles doivent être chargées manuellement.

La formation masculine formée de Gow et Nathan Smith — chacun de Calgary —, ainsi que de Jean-Philippe Le Guellec, de Shannon, et Scott Perras, de Regina, s'est contentée de la 16e position au relais 4X7,5 kilomètres en vertu d'un chrono de 1:19:08,6.

«Avec six cibles manquées, c'est un record pour l'équipe du relais, a mentionné Le Guellec. On a dû composer avec des changements de conditions climatiques drastiques. Il y avait une grosse neige avant le départ, ça s'est réchauffé par la suite, il a plu, le brouillard s'est installé, et le vent s'est levé en cours de route. Ce n'est pas évident pour le tir.»

Les Français ont décroché la médaille d'or après avoir bouclé l'épreuve en 1:13:26,0. Les Russes ont terminé deuxièmes (1:13:36,1), devant les Autrichiens (1:14:44,5).

En vue des Championnats du monde de biathlon qui auront lieu du 6 au 17 février en République tchèque, l'équipe canadienne compte demeurer une semaine en Italie pour s'exposer à l'altitude, avant d'aller s'entrainer en Allemagne au niveau de la mer.

Le Guellec n'espère rien de moins que le podium aux épreuves individuelles.

«Pour atteindre mon objectif, je dois faire un sans-faute au tir, car je ne suis pas dominant en ski, a-t-il indiqué. Si je me concentre sur une cible à la fois et que tout va bien, je suis capable de finir parmi les trois premiers. Et je sais que mon problème de dos n'apparaîtra pas sur la piste en République tchèque.»