NOUVELLES
20/01/2013 10:52 EST | Actualisé 22/03/2013 05:12 EDT

Les Autrichiens votent pour conserver la conscription

VIENNE, Autriche - Les Autrichiens ont voté en grande majorité dimanche pour conserver la conscription. Selon des résultats préliminaires, environ 60 pour cent des électeurs ont rejeté la transition proposée vers une force militaire professionnelle.

Cette large marge victorieuse pour les pro-conscription était inattendue puisque selon des sondages, ce clan n'avait que quelques points d'avance.

Les résultats publiés par le ministère de l'Intérieur indiquent que 59,8 pour cent des électeurs appuient le système actuellement en vigueur, tandis que 40,2 pour cent veulent le changer. Le taux de participation s'est établi à 49 pour cent. Les bulletins de vote des électeurs absents n'avaient pas encore été comptabilisés, mais on ne s'attend pas à ce qu'ils changent le résultat du vote.

On a enregistré le taux de participation le plus élevé dans les régions rurales, et le plus bas à Vienne, la capitale.

Plus de 54 pour cent des résidants de la capitale ont opté pour une armée professionnelle. Mais puisque les conscrits sont souvent appelés pour le travail de prévention de catastrophes naturelles, ou pour réparer les dégâts qu'elles causent, les électeurs ruraux de ce pays des Alpes ont clairement indiqué qu'ils ne croyaient pas qu'une armée professionnelle voudrait remplir des sacs de sable ou vider des caves après des glissements de terrains.

Ils ont aussi pris note des avertissements que le passage à une armée professionnelle pourrait nuire au secteur social autrichien. Celui-ci dépend des conscrits qui s'opposent au service militaire pour oeuvrer en tant que conducteurs d'ambulances, de préposés auprès des personnes âgées et d'autres emplois de service communautaire peu rémunérés.