NOUVELLES
20/01/2013 07:25 EST | Actualisé 22/03/2013 05:12 EDT

La mère du président syrien rejoint sa fille à Dubaï (résidents, opposant)

La mère du président syrien Bachar Al-Assad a rejoint à Dubaï sa fille Bouchra, installée depuis plusieurs mois aux Emirats arabes unis, ont indiqué dimanche à l'AFP des résidents syriens et un opposant.

Selon des résidents, Anissa Makhlouf se trouve depuis une dizaine de jours à Dubaï.

Elle s'est installée près de sa fille, l'unique soeur du président syrien, Bouchra, qui s'est établie à Dubaï au cours des derniers mois avec ses enfants.

Bouchra est la veuve de l'un des principaux responsables de l'appareil sécuritaire en Syrie, le général Assef Chawkat, tué en juillet dans un attentat qui avait également coûté la vie à trois autres hauts responsables syriens.

"Son départ de Syrie est une nouvelle indication qu'Assad perd ses appuis même au sein de la famille", a déclaré à l'AFP l'opposant Ayman Abdel Nour, président du groupe "Chrétiens syriens pour la démocratie" et rédacteur en chef du site all4syria.com.

Selon des analystes, le président syrien s'appuie de plus en plus sur un dernier carré d'irréductibles, dont son unique frère encore en vie, le colonel Maher al-Assad (44 ans), chef de la 4ème division du 1er corps d'armée en charge de Damas.

Les deux autres frères de Bachar sont décédés. Bassel, considéré comme le successeur potentiel de son père, Hafez al-Assad, qui a dirigé la Syrie de 1971 à 2000, a trouvé la mort dans un accident de voiture en 1994. Quant à Majd, il est décédé des suites d'une maladie en 2009.

Le président syrien s'appuie également sur des membres de sa famille maternelle, les Makhlouf.

Un grand nombre d'hommes d'affaires et de Syriens fortunés sont arrivés à Dubaï au cours des derniers mois.

Selon l'ONU, plus de 60.000 personnes ont été tuées depuis le début en mars 2011 d'un soulèvement populaire qui s'est militarisé face à sa violente répression de la part du régime.

at/feb