NOUVELLES
20/01/2013 07:49 EST | Actualisé 22/03/2013 05:12 EDT

Irak: ouverture d'un centre chrétien dans la ville mixte de Kirkouk

Un centre culturel chrétien, le premier ouvert en Irak depuis une décennie selon les autorités religieuses, a été inauguré dimanche dans la ville de Kirkouk (nord), alors que le pays a connu ces dernières années une forte baisse de sa population chrétienne.

Le centre doit accueillir des conférences et des rencontres afin de promouvoir le dialogue entre les communautés chrétienne et musulmane de la ville, peuplée d'Arabes, de Kurdes et de Turkmènes de confessions différentes.

"Ce centre est le premier de ce type en Irak depuis 2003, (son ouverture) envoie un message de paix et promeut le langage du dialogue", a déclaré l'archevêque chaldéen de Kirkouk, Louis Sakho.

"Les communautés de Kirkouk sont une famille", a-t-il ajouté.

Débutée début 2012, la construction de ce centre culturel, près de l'église chaldéenne, a coûté 305.000 dollars, selon des responsables.

La communauté chrétienne d'Irak, l'une des plus anciennes du monde, a vu son nombre se réduire de plus de moitié en dix ans.

Un million avant l'invasion conduite en 2003 par les Etats-unis, les chrétiens ne sont désormais plus que 450.000 répartis à Bagdad, à Mossoul et à Kirkouk, ainsi que dans le Kurdistan irakien.

Selon le Haut commissariat des Nations unies pour les réfugiés (HCR), des milliers d'entre eux ont fui après une attaque particulièrement atroce revendiquée par Al-Qaïda contre la cathédrale syriaque-catholique de Bagdad, le 31 octobre 2010, au cours de laquelle 44 fidèles et deux prêtres avaient péri.

En outre, entre 2003 et mai 2012, 900 chrétiens ont été tués et 200 ont été enlevés, torturés et parfois libérés contre une forte rançon, selon l'Organisation Hammourabi pour les droits de l'Homme en Irak.

str-ak/psr/cco/feb