NOUVELLES
20/01/2013 04:33 EST | Actualisé 22/03/2013 05:12 EDT

Conditions routières difficiles et vague de froid

PC

Les conditions météorologiques rendent la circulation automobile difficile dans plusieurs régions du Québec. La poudrerie, la glace et les forts vents ont occasionné de nombreuses sorties de route et au moins trois carambolages.

À Saint-Esprit, dans Lanaudière, trois accidents impliquant une dizaines de véhicules ont eu lieu dimanche après-midi sur l'autoroute 25. On rapporte 13 blessés dont un plus sérieusement mais on ne craint pas pour sa vie.

La Sûreté du Québec rapporte aussi deux carambolages sur l'autoroute 20 en direction ouest, près de Drummondville. Le premier, près de St-Cyrille-de-Wendover, impliquait trois poids lourds mais n'a pas fait de blessés. Le second, près de St-Germain, a impliqué de 20 à 30 véhicules. Il y aurait des blessés légers. La circulation est ralentie.

De son côté, le ministère des Transports (MTQ) a interdit temporairement l'accès aux routes 221 et 229, en Montérégie, jugeant qu'un mélange de vent et de poudrerie rendait la conduite dangereuse, dimanche après-midi. Certains tronçons de la 132 étaient également considérés comme problématiques, la chaussée variant de partiellement enneigée à glacée. Quant à la visibilité, elle était réduite, voire nulle par endroit.

Par ailleurs, l'autoroute 417 entre Ottawa et Rigaud, qui a été fermée pendant plusieurs heures, est maintenant rouverte.

De forts vents

À Montréal, les forts vents ont fait dévier le trajet d'une grue géante, faisant en sorte qu'un poids suspendu a fracassé les fenêtres d'un édifice, sans faire de blessés. L'incident a eu lieu au coin du boulevard René-Lévesque et de la rue Stanley.

Deux dépressions ont touché le Québec ce week-end apportant neige, pluie, poudrerie, bourrasques, même un orage à Montréal.

Une vague de froid

Les forts vents vont persister. Le mercure dégringolera dans la nuit de dimanche à lundi. À Montréal et Québec, les minimums devraient osciller autour de moins 20 degrés, et de moins 30 avec le facteur éolien.

Sur le nord de la province, en Abitibi entre autres, le minimum devrait frôler les moins 30 degrés Celsius. Avec le refroidissement éolien, il pourrait tourner autour de moins 41 degrés.