BIEN-ÊTRE
20/01/2013 09:12 EST | Actualisé 22/03/2013 05:12 EDT

Défilés masculins : ce qu'il faut retenir pour l'automne-hiver 2013/2014

Les présentations à Paris des collections masculines pour l'automne-hiver 2013/2014 s'achevaient dimanche, l'occasion de faire le tour des grandes tendances:

Mixer les genres: autrement dit esprit tailleur et sportswear.

Dans l'ensemble, le costume classique style banquier s'est fait oublier au profit d'un code vestimentaire plus décontracté, mélangeant par exemple pantalon jogging en cachemire à une veste droite, de Kris Van Assche pour Dior Homme, à Givenchy, Lanvin et Hermès.

Vestes kimonos ou d'intérieur: l'hiver prochain, il ne sera pas rare de croiser un homme vêtu d'une veste fermée sur le côté par un noeud délicat, ou portant des vestes d'intérieur qui ont décidé de sortir dehors en troquant la soie pour le cachemire ou des tissus imperméables. De Gustavo Lins à Rick Owens, de Dries Van Noten à Louis Vuitton.

Pantalons "feu au plancher": beaucoup de collections ont adopté déjà ce type de pantalons qui s'arrêtent à la cheville ou légèrement au dessus, généralement des pantalons droits pour un air plus juvénile, comme chez Carven, Cerruti 1881, ou Julien David.

Pantalons: toutes les formes sont autorisées, cigarette, droit, amples etc. Y compris le droit de se prendre pour une jupe, gimmick très Jean Paul Gaultier, adopté cette saison par le très japonais Yohji Yamamoto passionné par les kilts écossais. Chez Ann Demeulemeester ou Songzio, les pulls se transforment en longues tuniques ou rejoignent le sol.

Modernité et tradition: PVC, nylons, enduits, néoprène etc mais aussi cachemires ultras fins, peaux aussi souples qu'un tissu et laines luxueuses. Les collections ont mélangé plus que jamais les matières inventées par l'homme et les matières naturelles comme chez Dior Homme, Issey Miyake ou Melinda Gloss.

Zips et cols montants: de Raf Simons à Lanvin en passant par Rick Owens et Hermès, l'hiver prochain, les cous des hommes seront protégés par des cols cheminée ou carrément "oversized", histoire de glisser en plus une grosse écharpe en laine super chaude.

Carrures: les épaules sont souvent larges mais pas carrées, histoire de donner une belle ampleur aux manteaux, cabans et vestes et du confort dans la vie de tous les jours comme chez Valentino, Yohji Yamamoto, Lanvin, Paul Smith ou chez Maison Martin Margiela

Faire la fête: pas beaucoup d'options cette saison. La palme revient à Walter Van Beirendonck. Le créateur belge a transformé les mannequins en faux martiens avec leurs oreilles couvertes de boucles façon soucoupes volantes avec antennes radars. Pour le reste, des looks à la David Bowie version Ziggy Stardust, des collages d'enfer et même un costard d'où jaillissent par endroits des guirlandes de Noël.