NOUVELLES
20/01/2013 07:50 EST | Actualisé 22/03/2013 05:12 EDT

Allemagne: l'opposition remporte une élection régionale, revers pour Merkel

BERLIN - L'opposition de centre-gauche a remporté de très peu une élection régionale importante en Allemagne, infligeant une défaite à la coalition de la chancelière Angela Merkel alors qu'elle tentera de mériter un troisième mandat à la tête de la plus grande économie européenne plus tard cette année.

Formée des sociaux-démocrates et des verts, l'opposition a remporté une majorité d'un siège dans le parlement de la Basse-Saxe, chassant du pouvoir une coalition composée de l'Union chrétienne-démocrate (CDU) de Mme Merkel et des Démocrates libres. Cette coalition est au pouvoir dans cette région du nord-ouest du pays depuis 10 ans.

Les mêmes partis forment le gouvernement national.

Mme Merkel, 58 ans, tentera de remporter un autre mandat de quatre ans lors d'une élection parlementaire nationale attendue en septembre. La chancelière et son parti sont bien placés dans les sondages, mais l'opposition souhaite que l'élection de Basse-Saxe démontre sa vulnérabilité.

Le résultat de cette élection régionale pourrait aussi donner un élan à la campagne de Peter Steinbrueck, l'opposant social-démocrate de Mme Merkel.

Les résultats serrés indiquaient toutefois la possibilité d'élections sans vainqueur clair en septembre.

Avant l'élection de dimanche, l'enjeu principal était de savoir si les Démocrates libres, dont les appuis ont grandement diminué depuis qu'ils sont entrés dans le gouvernement national de Mme Merkel en 2009, gagneraient les cinq pour cent des voix nécessaires à avoir des sièges au parlement du Land. Des sondages avaient indiqué qu'ils pourraient ne pas atteindre ce seuil.

Ils ont finalement remporté 9,9 pour cent des voix, grâce au vote stratégique des partisans de Mme Merkel.

Malgré la popularité de David McAllister, le gouverneur CDU du Land, les conservateurs ont remporté 36 pour cent des voix contre 42,5 pour cent lors de la dernière élection en 2008. Le CDU est resté le parti le plus important mais est arrivé en-deçà des attentes.