NOUVELLES
19/01/2013 02:17 EST | Actualisé 21/03/2013 05:12 EDT

WRC/Rallye Monte-Carlo - Trois spectateurs évacués du col de Turini

Trois spectateurs ont dû être évacués de la 16e épreuve spéciale du 81e Rallye Monte-Carlo, samedi soir, dont deux ayant une jambe cassée et un autre victime d'un traumatisme crânien, après avoir provoqué l'interruption de cette ES16, a indiqué l'organisateur.

L'ES16, autour du célèbre col de Turini, haut-lieu du Rallye Monte-Carlo situé dans l'arrière pays niçois, a été interrompue samedi vers 18h00, après le passage des premiers concurrents, afin de permettre aux autorités locales d'envoyer "des moyens de secours sur le parcours de la spéciale", a d'abord indiqué l'Automobile Club de Monaco (ACM), organisateur du rallye, sans autres précisions.

Les trois incidents ont été provoqués au même moment par des spectateurs placés dans des endroits différents, selon l'ACM, qui avait indiqué dans un premier temps que "trois ou quatre spectateurs" étaient tombés dans un ravin, pour expliquer l'intervention urgente des secours.

Ces incidents n'ont pas été provoqués par le passage des voitures de course et n'ont donc aucun lien avec le rallye proprement dit, a souligné un membre de l'ACM, en évoquant la possibilité qu'un au moins des spectateurs évacués était sous l'emprise de l'alcool, voire même très éméché.

Des centaines de spectateurs s'étaient placés dès samedi matin dans le Turini, très enneigé, pour assister aux trois passages prévus entre 15h00 et 22h00. De nombreux gendarmes ont tenté de les canaliser et de faire en sorte qu'ils soient installés dans des zones sécurisées plutôt que dans des endroits dangereux.

"C'était inconduisible car la neige était gorgée d'eau, à cause de la pluie, et il n'y avait aucune adhérence", ont dit les deux premiers du classement général, Sébastien Loeb (Citroën) et Sébastien Ogier (Volkswagen), lors de leur retour à Monaco, samedi soir, pour une courte assistance avant la dernière boucle de deux spéciales (ES17 et ES18).

A ce moment-là, de nombreux spectateurs trempés continuaient à redescendre du col de Turini sans attendre le dernier passage prévu à partir de 21h30.

dlo/bm