NOUVELLES
19/01/2013 06:32 EST | Actualisé 21/03/2013 05:12 EDT

Federer et Williams ne sont pas tendres à l'endroit de Lance Armstrong

AP
Switzerland's Roger Federer returns the ball to Robin Haase of the Netherlands during the Davis Cup men's singles tennis match in Amsterdam, Netherlands, Sunday, Sept. 16, 2012. (AP Photo/Vincent Jannink)

MELBOURNE, Australie - Roger Federer a déclaré que la confession de Lance Armstrong à l'effet qu'il ait utilisé des drogues de performance durant sa carrière de cycliste a des répercussions sur l'ensemble du monde du sport, ainsi que sur les athlètes eux-mêmes.

«Quelle triste histoire, a déclaré Federer après sa victoire en trois manches face à Bernard Tomic à l'Omnium d'Australie, samedi. Il a causé du tort à son sport, même s'il l'a rendu populaire au départ. Il impose aussi un fardeau aux autres sports.»

Federer, qui a remporté 17 titres majeurs au cours de sa carrière, a regardé la première partie de l'entrevue qu'Armstong a accordé à l'animatrice Oprah Winfrey.

«Je n'avais besoin que de regarder les premières minutes pour prendre conscience de l'ampleur de cette histoire. Je ne me souciais pas vraiment du reste», a ajouté Federer.

Serena Williams a indiqué qu'Armstrong avait laissé tomber tous les athlètes en se dopant et en le niant pendant de nombreuses années. La numéro un mondiale, Victoria Azarenka, a quant à elle déclaré que l'ancien cycliste «mérite tout ce qu'il récolte en ce moment.»

«Je crois que plusieurs personnes doutent maintenant de tous les athlètes professionnels, a commenté Williams. En tant qu'athlète qui s'entraîne extrêmement fort depuis l'âge de trois ans, je crois que ce sont des jours sombres pour les sportifs en général.»

Azeranka a tenu des propos plus cinglants à l'endroit d'Armstrong.

«Tout le monde travaille tellement fort pour être le meilleur. Il ne peut plus être considéré comme un héros, a-t-elle déclaré. Tu ne peux pas mentir. Tu ne peux pas tricher. Les autres mettent tant d'efforts pour arriver au sommet, et tu dois respecter ça.»

Vendredi, Novak Djokovic a jugé que «le fait d'avoir un athlète comme ça était une disgrâce pour le sport» et qu'Armstrong devait «payer pour ses mensonges.»

Dans la seconde partie de l'entrevue télévisée avec Oprah, Armstrong a admis qu'il avait perdu 75 millions $ en commandites après que son utilisation de produit dopants ait été révélée au grand jour.

Dans la première partie de l'entrevue, Armstrong a confirmé qu'il avait déjà consommé de l'érythropoïétine (EPO), de la testostérone, de la cortisone et qu'il s'était soumis à des transfusions sanguines lors des sept Tours de France qu'il a remporté.