NOUVELLES
19/01/2013 10:31 EST | Actualisé 21/03/2013 05:12 EDT

Chypre: l'étude sur les besoins financiers des banques retardée (officiel)

La Banque centrale chypriote a indiqué samedi que l'étude sur les besoins financiers des banques de l'île, nécessaire à la signature d'un plan de sauvetage pour Chypre, n'était pas encore terminée, bien qu'elle était attendue pour le 18 janvier.

L'étude sur "les besoins en capital des institutions financières chypriotes est toujours en cours", a indiqué la Banque centrale dans un communiqué.

"Une fois que cette procédure sera terminée, nous en ferons l'annonce", a-t-elle ajouté.

Sans le montant nécessaire à la recapitalisation des banques --qui constituera la plus grande partie du plan de sauvetage--, aucun accord ne peut être conclu entre Chypre et la troïka, constituée du Fonds monétaire international (FMI), de l'Union européenne (UE) et de la Banque centrale européenne (BCE).

Nicosie a estimé avoir besoin de quelque 17 milliards d'euros, dont 10 mds pour renflouer ses banques mises à mal par une très importante exposition à la dette grecque. Les discussions sont en cours depuis juin avec la troïka.

Les ministres des Finances de la zone euro doivent se rencontrer lundi pour discuter des termes du plan de sauvetage, mais aucune décision sur ce dossier n'y sera prise, avait déclaré le 10 janvier le chef de file des ministres des Finances de la zone euro, Jean-Claude Juncker.

Bien que Chypre ait déjà mis en oeuvre des mesures d'austérité sévères, visant à économiser plus d'un milliard d'euros comme demandé par la troïka, ses partenaires européens l'ont appelé à engager davantage de réformes.

cc/srm/cco/vl