NOUVELLES
18/01/2013 10:08 EST | Actualisé 20/03/2013 05:12 EDT

Wall Street hésite à l'ouverture, digérant une salve de résultats américains

La Bourse de New York entamait la séance sur une note indécise vendredi, marquant une pause après une nette avancée la veille et digérant une salve de résultats d'entreprises jugés relativement favorables: le Dow Jones était stable et le Nasdaq lâchait 0,15%.

Wall Street avait fini en nette hausse jeudi, des signes encourageants sur le marché de l'immobilier et sur l'emploi aux Etats-Unis nourrissant l'optimisme des courtiers: le Dow Jones avait gagné 0,63% à 13.596,02 points, et le Nasdaq 0,59% à 3.136,00 points.

Vers 14H45 GMT, le Dow Jones Industrial Average grignotait 0,48 point à 13.596,50 points tandis que le Nasdaq, à dominante technologique, lâchait 4,67 points à 3.131,33 points.

L'indice élargi Standard and Poor's 500 se repliait de 0,06% (-0,92 point), à 1.480,02 points, après s'être hissé la veille à un plus haut niveau depuis le 26 décembre 2007.

La Bourse de New York, qui avait brièvement mis un terme la veille à son humeur attentiste, abordait avec prudence un long week-end de trois jours, les marchés financiers américains observant un jour férié lundi en célébration de Martin Luther King.

Cette nouvelle pause se devait, selon les analystes de Charles Schwab, à "un afflux important de résultats d'entreprises que la place new-yorkaise est en train d'intégrer".

Les courtiers ont ainsi "accueilli favorablement les résultats de General Electric, valeur du Dow Jones, mais aussi de (la banque) Morgan Stanley, qui étaient meilleurs que prévu", à l'inverse de ceux du numéro un mondial des microprocesseurs, Intel, qui a déçu, ont-ils détaillé.

"Les investisseurs souhaitent donner de bonnes notes aux entreprises après avoir pris en considération leurs bénéfices et leurs prévisions mais ils semblent réticents à aller trop loin et à embrasser un trop grand optimisme qui permettrait au marché de s'envoler", a expliqué Fred Dickson, de DA Davidson.

D'autre part, Wall Street était soutenue par de bonnes nouvelles en Chine, la deuxième économie mondiale, qui a vu sa croissance progresser de 7,9% au dernier trimestre 2012, contre seulement 7,4% pour la période de juillet à septembre.

Le marché obligataire montait. Le rendement du bon du Trésor à 10 ans baissait à 1,858% contre 1,875% jeudi soir et celui à 30 ans à 3,049% contre 3,068% la veille.

ppa/sl/sam