NOUVELLES
18/01/2013 10:16 EST | Actualisé 20/03/2013 05:12 EDT

Les planchistes de l'épreuve de big air connaissent une dure soirée aux Mondiaux

PC

QUÉBEC - Les qualifications de l'épreuve de sauts acrobatiques (big air) des Championnats du monde de surf des neiges ont viré à l'hécatombe, vendredi soir, au centre-ville de Québec.

Dans des conditions de froid intense, plusieurs planchistes ont effectué des atterrissages forcés ou encore des chutes sur la surface ultra glacée aménagée à l'îlot fleuri, en basse-ville. Ça tombait comme des mouches!

Un athlète s'est fracturé un poignet au cours de l'entraînement précédant la deuxième vague des qualifications, provoquant un déferlement d'abandons.

Résultat: huit participants seulement sur les 18 inscrits ont bravé les éléments, incluant le Québécois Michaël Roy, qui n'a guère eu de succès. Roy sera malgré tout de la demi-finale de samedi puisque les neuf premiers de chacune des vagues poursuivaient la compétition.

«C'est comme atterrir sur un bloc de béton, a imagé Roy, âgé de 19 ans. Ce sont des conditions extrêmes pour nous. On ne voit pas ça souvent. Ce n'est pas étonnant qu'il y ait eu tant d'abandons. Il y avait plusieurs jeunes qui en étaient à leur première expérience.»

La première vague s'était beaucoup mieux déroulée, en début de soirée.

Le Canadien Mark McMorris, médaillé d'argent de l'épreuve de slopestyle quelques heures plus tôt, a accédé directement à la finale en vertu de la deuxième place qu'il a obtenue.

Le médaillé d'or en slopestyle, le Finlandais Roope Tonteri, a également obtenu son laissez-passer, en terminant troisième. Le Belge Seppe Smits a été le meilleur avec 89,25 points, 1,25 de plus que McMorris.

Le Québécois Matts Kulisek a tout juste raté sa qualification à la demi-finale, en prenant le 10e rang.

«J'avais comme objectif de prendre part aux finales de slopestyle et de big air, et de remporter une médaille. Je suis au moins passé proche de participer aux deux finales», a souligné Kulisek, médaillé d'argent de l'épreuve de Coupe du monde de big air à Québec, l'an dernier.

La finale regroupant 12 planchistes sera présentée samedi soir. Il n'y a pas de volet féminin dans cette épreuve qui ne figure pas au programme olympique.