NOUVELLES
18/01/2013 12:26 EST | Actualisé 20/03/2013 05:12 EDT

Manifestation au Caire avant le verdict sur un match de football meurtrier

Plusieurs milliers de supporteurs d'un club de football égyptien ont manifesté vendredi en fin d'après-midi au Caire pour réclamer un jugement sévère contre les responsables présumés de la mort de plus de 70 personnes à l'issu d'un match l'an dernier à Port-Saïd (nord-est).

Les supporteurs d'Al-Ahly, un grand club de la capitale égyptienne, se sont rassemblés sur la place Tahrir, dans le centre du Caire, après avoir défilé dans les rues depuis le siège du club.

Soixante-quinze personnes avaient été inculpées pour les violences qui ont fait 74 morts, à l'issue d'un match de football en février 2012 à Port-Saïd, entre Al-Ahly et une équipe locale, Al-Masry.

Le procès s'était ouvert en avril, et le verdict est attendu le 26 janvier prochain. Les "Ultras" d'Al-Ahly, qui revendiquent la grande majorité des victimes, ont d'ores et déjà prévu de manifester à nouveau ce jour-là.

De nombreux manifestants réclamaient vendredi la peine capitale pour les responsables du drame de Port-Saïd, le pire du football égyptien et l'un des plus meurtriers de l'histoire du football mondial, faute de quoi ils se disaient prêts à "faire une autre révolution".

Les "Ultras" sont réputés pour leur soutien actif à la révolte populaire qui a provoqué début 2011 la chute du président Hosni Moubarak et leur participation à des manifestations contre le pouvoir militaire de transition qui ont suivi.

Vendredi, nombre d'entre eux scandaient des slogans hostiles au président islamiste Mohamed Morsi, élu en juin.

Les partisans d'Al-Ahly mettent en cause les supporteurs du club rival, Al-Masry, mais dénoncent aussi l'inertie des forces de l'ordre et les multiples failles dans le dispositif de sécurité du stade le jour du match meurtrier.

Les violences de Port-Saïd avaient relancé la contestation contre l'armée, au pouvoir à l'époque.

cr/tg/feb