NOUVELLES
18/01/2013 06:24 EST | Actualisé 20/03/2013 05:12 EDT

L'Egypte "tout à fait prête" à reprendre les discussions sur un prêt (FMI)

L'Egypte est "tout à fait prête" à reprendre les négociations sur un prêt du FMI afin de faire face aux "problèmes de financement" du pays, a estimé un représentant du Fonds monétaire international (FMI) vendredi à Washington.

"Il me semble clair que les autorités sont maintenant tout à fait prêtes à avancer sur la reprise des discussions", a déclaré à la presse le responsable du Fonds pour le Moyen-Orient et l'Asie centrale, Masood Ahmed.

Un pré-accord avait été conclu en novembre entre le FMI et l'Egypte pour un prêt de 4,8 milliards de dollars mais les autorités avaient suspendu le processus en décembre en raison de l'instabilité politique dans le pays.

Une mission doit prochainement retourner en Egypte pour reprendre formellement les discussions.

"La date est entre les mains des autorités égyptiennes", a indiqué M. Ahmed, espérant que la mission pourrait se rendre au Caire "dans les prochaines semaines" pour évaluer l'évolution de la situation économique et discuter des mesures exigées en contrepartie (hausse des impôts, levée de certaines subventions) du plan d'aide.

Selon lui, le prêt doit permettre de répondre en partie aux "problèmes de financement du pays" qui se sont aggravés en raison de la flambée du déficit budgétaire et de la stagnation de l'économie.

"Ces problèmes se sont aggravés mais il est dur de le dire" avec certitude, a ajouté M. Ahmed.

"Le déficit budgétaire, le financement du déficit et la dette grandissante 0de l'Egypte (...) sont une source de vulnérabilité et d'attaques contre l'économie", a-t-il ajouté.

Interrogé par ailleurs sur l'Iran, M. Ahmed a assuré qu'une mission du FMI se rendrait à Téhéran dans la première moitié de l'année pour évaluer l'économie du pays, affaiblie par les sanctions internationales.

jt/sl/mdm