NOUVELLES
18/01/2013 04:45 EST | Actualisé 20/03/2013 05:12 EDT

Le TSX grimpe avec les données sur la Chine et les perspectives sur RIM

TORONTO - La Bourse de Toronto a clôturé en hausse vendredi, encouragée par de nouvelles données laissant croire que la Chine se remet de son ralentissement économique et par une révision à la hausse du cours cible de l'action de Research In Motion d'un analyste.

L'indice composé S&P/TSX a gagné 50,96 points à 12 725,69 points, soit son meilleur niveau en environ 11 mois, tandis que la Bourse de croissance TSXV a pris 2,17 points à 1235,32 points.

Le dollar canadien s'est déprécié de 0,62 cent US à 100,83 cents US après que Statistique Canada eut indiqué que les ventes des fabricants avaient grimpé de 1,7 pour cent en novembre pour totaliser 49,9 milliards $, leur plus haut niveau depuis mai 2012. Les analystes n'attendaient qu'une croissance de 1,1 pour cent.

Aux États-Unis, la moyenne Dow Jones des valeurs industrielles a gagné 53,68 points pour clôturer à son plus haut niveau en cinq ans, soit 13 649,7 points, notamment grâce aux solides résultats trimestriels dévoilés par Morgan Stanley et General Electric.

L'indice composé du Nasdaq a reculé de 1,3 point à 3134,71 points, tandis que l'indice élargi S&P 500 s'est emparé de 5,04 points à 1485,98 points.

Le titre de Research In Motion (TSX:RIM) a pris sept pour cent après qu'un analyste chez Jefferies eut recommandé d'acheter l'action alors qu'il ne recommandait précédemment que de la conserver. L'analyste a en outre fait passer son cours cible de l'action de RIM 13 $ US à 19,50 $ US, disant s'attendre à ce que RIM ouvre aux appareils iPhone et Android son service BlackBerry de courriels pour les entreprises, ce qui vaudrait des revenus additionnels à la firme.

L'action de RIM a pris vendredi 1,03 $ pour clôturer à 15,71 $ à Toronto. Le titre a déjà pris plus de 25 pour cent au cours de la dernière semaine, porté par une vague d'optimisme avant le dévoilement, le 30 janvier, de sa nouvelle gamme de BlackBerry et de son nouveau système d'exploitation, BB10.

Les opérateurs se sont montrés soulagés par la publication de données montrant que l'économie chinoise avait crû de 7,9 pour cent au quatrième trimestre, comparativement à une croissance de 7,4 pour cent pour le trimestre précédent.

Sur l'ensemble de l'année, la deuxième plus grande économie du monde a progressé de 7,8 pour cent, ce qui représente la plus faible performance annuelle du pays depuis les années 1990.

Le ralentissement était essentiellement attribuable aux resserrements imposés par le gouvernement pour ralentir un marché immobilier trop vigoureux et une forte inflation alimentée par les mesures de relance qui avaient été mises en place par Pékin en réponse à la crise de 2008. La situation s'est détériorée davantage lorsque la demande pour les exportations chinoises a chuté de façon inattendue, ce qui a accentué le risque de pertes d'emplois et de soulèvements sociaux.

L'indice de référence du parquet torontois a avancé de 124 points, soit 0,98 pour cent, au cours de la dernière semaine, tandis que le Dow Jones a gagné 161,27 points, ou 1,19 pour cent.

Tous les secteurs du TSX ont progressé vendredi, sauf celui des biens de consommation courante.

Le cours du cuivre a avancé, notamment grâce aux données chinoises. La Chine est le plus grand consommateur du métal, qui est pratiquement considéré comme un baromètre économique en soi tant il est utilisé dans un grand nombre d'industries.

Le prix du cuivre a pris 2 cents US à 3,68 $ US la livre à New York, tandis que le secteur des métaux de base de Toronto a grimpé de 0,46 pour cent. Le titre de First Quantum Minerals (TSX:FM) a gagné 21 cents à 21,25 $ tandis que celui de Turquoise Hill Resources (TSX:TRQ) s'est apprécié de 27 cents à 8,71 $.

Le secteur aurifère a crû d'environ 0,4 pour cent même si le cours du lingot d'or a cédé 3,80 $ US à 1687 $ US l'once à New York. Le titre de Kinross Gold (TSX:K) s'est emparé de 8 cents à 9,45 $ et celui d'Iamgold (TSX:IMG) s'est amélioré de 15 cents à 10,88 $.

Le secteur de l'énergie a pour sa part avancé de 0,45 pour cent, le cours du pétrole brut ayant gagné 7 cents US à 95,56 $ US le baril à la Bourse des matières premières de New York. L'action de Canadian Natural Resources (TSX:CNQ) a grimpé de 62 cents à 29,95 $ tandis que celle de la Pétrolière Impériale (TSX:IMO) s'est adjugée 19 cents à 43,61 $.