NOUVELLES
18/01/2013 12:45 EST | Actualisé 20/03/2013 05:12 EDT

Des employés et consultants de Braeval Mining kidnappés en Colombie

BOGOTA - Cinq personnes travaillant pour la société torontoise Braeval Mining (TSX:BVL) en Colombie, un Canadien, deux Colombiens et deux Péruviens, ont été enlevées vendredi matin peu avant l'aube par un groupe de rebelles colombiens.

Selon Braeval Mining, les trois employés et les deux consultants étaient affectés au projet de mine d'or Snow Mine.

Le chef des forces armées de la Colombie, le général Alejandro Navas, a révélé que les hommes avaient été kidnappés vers 5 h par une vingtaine de militants de l'Armée de libération nationale (ELN) dans une zone rurale de la municipalité de Norosi dans l'État de Bolivar.

Le porte-parole de Braeval Mining, Chris Eby, a déclaré que la priorité de la compagnie était d'assurer la sécurité et le bien-être des otages. Il a ajouté que la société collaborait pleinement avec les autorités colombiennes.

M. Eby n'a pas fourni de détails sur l'employé canadien.

Le ministère canadien des Affaires étrangères a dit être au courant du kidnapping. La porte-parole Chrystiane Roy a précisé que le ministère demeurait en contact avec son homologue colombien et essayait d'obtenir davantage d'informations.

Un responsable régional pour la sécurité, Jose Hilario Bossio, a pour sa part informé l'Associated Press que certains des kidnappés étaient ingénieurs et géologues. Il a expliqué que des soldats et des policiers sillonnaient la région peu peuplée afin de retrouver les otages. Des avions de l'armée colombienne survolent également la zone.

Le consul péruvien en Colombie, Jorge Davila, a de son côté identifié les deux Péruviens comme étant Javier Leandro Ochoa et Jose Antonio Mamani. D'après Braeval Mining, ces deux hommes travaillaient pour elle comme consultants.

L'ELN, qui compte quelque 1500 combattants, est plus petite que les Forces armées révolutionnaires de Colombie (FARC), qui participent actuellement à des pourparlers de paix avec le gouvernement colombien à Cuba.

Contrairement aux FARC, l'ELN, qui a tenté sans succès de se joindre aux négociations, n'a pas renoncé aux enlèvements assortis d'une demande de rançon.

Entrée en bourse au mois de décembre, Braeval Mining se spécialise dans l'exploration et le développement de mines d'or. Elle affirme sur son site Web qu'elle a des options afin d'acquérir une participation pour quatre autres sites adjacents à celui de Snow Mine, où elle espère trouver de l'or, de l'argent et du cuivre. La société a aussi des projets au Mexique, au Pérou, au Honduras et au Nicaragua.