NOUVELLES
18/01/2013 01:17 EST | Actualisé 20/03/2013 05:12 EDT

Algérie: des islamistes manifestent contre la France et Bouteflika

Environ 200 islamistes algériens ont manifesté vendredi à Alger contre l'intervention française au Mali et la décision du président Abdelaziz Bouteflika d'autoriser les chasseurs français à survoler l'Algérie, selon un journaliste de l'AFP.

"Bouteflika a trahi les martyrs 50 ans après l'indépendance de l'Algérie", proclamait une pancarte brandie par des manifestants, en majorité islamistes.

Le chef islamiste et ex-numéro deux du FIS, Ali Benhadj, a pris part à la manifestation qui a démarré à la sortie d'une mosquée à Kouba, dans la banlieue sud-est de la capitale après la grande prière du vendredi.

Des échauffourées ont opposé les forces de l'ordre aux manifestants qui voulaient se diriger vers l'ambassade de France, dans le quartier proche de Hydra, pour dénoncer son intervention au Mali.

Les manifestants brandissaient également une banderole sur laquelle était écrit: Front islamique du salut (FIS, dissous), un parti auquel il est reproché d'être à l'origine de la violence et la création de groupes armés qui ont plongé le pays dans la guerre civile au début des années 1990 qui a fait 200.000 morts, selon des sources officielles.

L'Algérie était initialement réticente à une intervention militaire au Mali. Elle est la cible depuis mercredi d'une prise d'otages en plein coeur d'un site gazier du Sahara et dont les auteurs réclament notamment à la France de "négocier" la fin de la guerre.

L'Algérie a célébré en 2012 le cinquantenaire de son indépendance de la France, après 132 ans d'occupation et plus de sept ans de guerre.

bur-abh/bmk/feb