Cet article fait partie des archives en ligne du HuffPost Québec, qui a fermé ses portes en 2021.

Trois soldats tués lors d'une attaque contre un barrage de l'armée irakienne

Trois soldats irakiens ont été tués dimanche à l'aube au nord de Bagdad lors d'une attaque contre un barrage de l'armée, a-t-on appris auprès de sources médicale et militaire.

Des inconnus ont lancé des grenades contre le barrage, situé à l'est de la ville de Samarra, à environ 110 km de Bagdad, puis ont ouvert le feu, ont indiqué un lieutenant-colonel de l'armée et une source hospitalière, sous couvert de l'anonymat.

L'attaque n'a pas été revendiquée, mais les extrémistes sunnites, dont l'Etat islamique d'Irak, branche d'Al-Qaïda dans le pays, prennent régulièrement pour cible la communauté chiite, majoritaire en Irak, ainsi que les forces de sécurité.

Les violences en Irak ont nettement diminué depuis le pic des années 2006 et 2007, où les violences confessionnelles faisaient rage, mais les attentats restent quasi-quotidiens, notamment dans la province de Salaheddine, dont Samarra fait partie.

str-ak/gde/feb

Envoyer une correction
Cet article fait partie des archives en ligne du HuffPost Canada, qui ont fermé en 2021. Si vous avez des questions ou des préoccupations, veuillez consulter notre FAQ ou contacter support@huffpost.com.