Cet article fait partie des archives en ligne du HuffPost Québec, qui a fermé ses portes en 2021.

Egypte: des hommes armés attaquent des contestataires devant la présidence

Des hommes masqués ont attaqué un campement de contestataires devant la présidence au Caire avec des cocktails Molotov et des tirs à la chevrotine, faisant des blessés parmi les civils et les policiers, a indiqué dimanche un responsable de la sécurité.

Les assaillants ont mis le feu dans la nuit aux tentes des protestataires --des opposants au président islamiste Mohamed Morsi-- qui campent devant le palais présidentiel depuis plus d'un mois.

Quand la police est intervenue, les assaillants ont tiré à la chevrotine sur la foule, selon la même source.

Selon le ministère de la Santé, sept policiers, dont un officier supérieur, et 16 civils ont été blessés dans les violences.

Selon une source au sein des services de sécurité, deux des assaillants ont été arrêtés.

Les contestataires réclament l'annulation de la nouvelle Constitution, rédigée par une commission dominée par les islamistes et qui a divisé le pays.

Lors d'un référendum les 15 et 22 décembre, où à peine un tiers des électeurs se sont rendus aux urnes, les Egyptiens ont approuvé à près de 64% des voix la nouvelle loi fondamentale.

La Constitution a suscité les critiques de l'opposition qui estime que le texte ouvre la voie à une islamisation accrue de la législation et n'offre pas de garanties suffisantes aux droits des femmes ainsi qu'aux libertés d'expression et de culte.

bur-jaz/feb/cco

Envoyer une correction
Cet article fait partie des archives en ligne du HuffPost Canada, qui ont fermé en 2021. Si vous avez des questions ou des préoccupations, veuillez consulter notre FAQ ou contacter support@huffpost.com.