NOUVELLES
12/01/2013 06:01 EST | Actualisé 14/03/2013 05:12 EDT

Il y a 3 ans, Haïti faisait face à un séisme dévastateur

AP
A man watches a river affected by heavy rains brought by Hurricane Sandy in Port-au-Prince, Haiti, Thursday, Oct. 25, 2012. Sandy was blamed for the death of an elderly man in Jamaica who was crushed by a boulder. Another man and two women died while trying to cross storm-swollen rivers in southwestern Haiti. (AP Photo/Dieu Nalio Chery)

Il ne faut pas blâmer Haïti pour la lenteur de la reconstruction, a affirmé le président haïtien Michel Martelly lors d'un point de presse vendredi à Port-au-Prince.

Le chef d'État a ainsi commenté les propos du ministre canadien de la Coopération internationale, Julian Fantino, qui a affirmé la semaine dernière que le Canada ne financerait pas de nouveaux projets en Haïti en raison du peu de progrès accompli dans ce pays. 

Michel Martelly n'a toutefois pas nié qu'il y avait une certaine vérité dans les paroles de M. Fantino. « Les propos de votre ministre en termes de l'absence de résultats sont justes et vrais, réels, » a-t-il lancé.

Lors du point de presse, qui se voulait être un bilan des efforts haïtiens de reconstruction, le président Martelly a nettement souligné ce qui avait été accompli dans le pays depuis son arrivée au pouvoir en mai dernier. Il a entre autres indiqué que des milliers d'écoles avaient été ouvertes, permettant à 1,2 million d'élèves de retrouver une éducation.

Trois ans après le séisme

Trois ans après le tremblement de terre d'une magnitude de 7 qui avait secoué la capitale et ses environs pendant plus d'une minute, faisant périr 300 000 Haïtiens et mettant près de 1,2 million d'Haïtiens à la rue, le pays peine toujours à se relever de cette tragédie. On estime que plus de 350 000 habitants du pays vivent encore dans des camps de fortune. Le chômage, la malnutrition et les épidémies sont également encore bien présents. 

Depuis trois ans, la « Perle des Antilles » a aussi été touchée par plusieurs autres catastrophes. Une épidémie de choléra a fait 8000 morts depuis le séisme. Deux tempêtes, Isaac et Sandy, ont aussi provoqué des millions de dollars de dommages.

Le troisième anniversaire du tremblement de terre sera souligné de façon sobre dans la capitale. Le président Michel Martelly assistera à une cérémonie privée destinée aux membres du gouvernement. Elle aura lieu sur le site du Palais national, détruit lors du séisme. L'ONU tiendra aussi une cérémonie privée. Plusieurs autres cérémonies auront également lieu à travers le pays, beaucoup se tenant dans des églises.

INOLTRE SU HUFFPOST