NOUVELLES
11/01/2013 09:44 EST | Actualisé 13/03/2013 05:12 EDT

Un quart des Israéliens encore indécis à 11 jours des élections (sondage)

Un quart des Israéliens sont encore indécis à 11 jours des élections législatives du 22 janvier, selon une étude publiée vendredi.

Le sondage publié dans le quotidien Maariv estime que seulement un peu plus de deux tiers des personnes interrogées - 67% - ont dit savoir pour qui elles allaient voter, alors que 25 % d'entre elles étaient toujours indécises.

Les 8% restantes n'ont pas répondu à la question ou affirmé qu'elles ne voteraient pas.

Le sondage, de l'institut Maagar Mohot, porte sur un échantillon de 506 personnes et comporte une marge d'erreur de 4,5%.

Interrogées sur les raisons de leur indécision, 25% ont dit qu'aucun candidat ne répondait à leurs attentes, 17% que voter ne changerait rien, 7% qu'il n'y avait pas de différence entre les partis et 23% que la politique ne les intéressait pas.

Il est cependant peu probable que ce pourcentage élevé d'indécis se traduise par une surprise lors du vote, estime l'analyste politique du Maariv.

"La plupart des électeurs indécis appartiennent aux partis de gauche, mais seulement 60% d'entre eux ont l'intention de voter donc cela ne devrait pas créer de surprise entre les blocs", écrit-il.

S'ils se décident à voter, la plupart d'entre eux donneront leur suffrage au parti centriste Yesh Atid ou au parti travailliste, selon le sondage.

Le Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu est constamment donné vainqueur dans tous les sondages, à la tête d'une liste commune formée entre son parti, le Likoud (droite), et le parti nationaliste Israël Beiteinou de l'ancien ministre des Affaires étrangères Avigdor Lieberman.

Cette alliance est créditée de 33 à 38 mandats sur les 120 que compte la Knesset (parlement).

Selon le sondage du Maariv, le bloc de droite, incluant les partis religieux, obtiendrait 71 mandats tandis que le bloc de centre-gauche, incluant les partis arabes, obtiendrait 49 mandats.

hmw-dms/cnp