NOUVELLES
11/01/2013 11:31 EST | Actualisé 13/03/2013 05:12 EDT

Les Tchèques élisent leur président au vote populaire pour la première fois

PRAGUE - Les électeurs tchèques ont commencé vendredi à voter pour leur nouveau président, un choix qui se fait pour la première fois au suffrage direct. Le vote se poursuivra samedi.

Neuf candidats se disputent la présidence, un poste essentiellement cérémonial. Les anciens premiers ministres Milos Zeman et Jan Fischer comptent parmi les favoris de la course pour remplacer Vaclav Klaus, qui témoignait d'une grande méfiance face à l'Union européenne même si la République tchèque y appartient depuis 2004.

Les deux hommes font preuve d'une plus grande ouverture face à l'Europe.

M. Zeman est un personnage coloré connu pour ses déclaration controversées et parfois incendiaires. En revanche, M. Fischer s'est révélé un premier ministre fort populaire en se tenant loin de la controverse.

Un artiste tatoué de la tête aux pieds, Vladimir Franz, est aussi sur les rangs. Il se classe en troisième place dans les sondages, notamment grâce à sa popularité auprès des jeunes.

La Constitution tchèque accorde au président le pouvoir de nommer le premier ministre à l'issue d'une élection générale et de nommer les membres du conseil d'administration de la banque centrale. Il nomme aussi les juges de la Cour constitutionnelle, avec l'accord de la chambre haute du Parlement.

Un deuxième tour sera organisé dans deux semaines entre les deux candidats ayant recueilli le plus de votes, si aucun d'entre eux ne remporte la majorité dès le premier tour.