NOUVELLES
11/01/2013 04:46 EST | Actualisé 12/03/2013 05:12 EDT

L'accès des enfants canadiens aux soins dentaires de qualité est critiqué

OTTAWA - La Société canadienne de pédiatrie (SCP) veut que les gouvernements provinciaux et territoriaux du Canada collaborent avec leur association dentaire dans l'élaboration d'une stratégie de santé buccodentaire afin que tous les enfants aient accès à des soins de qualité.

Dans un document publié vendredi, la Société rappelle que les enfants et adolescents ont besoin du même accès à de tels soins, quel que soit leur lieu de résidence ou la situation socioéconomique de leur famille.

Anne Rowan-Legg, auteure du document, constate que les régimes de soins buccodentaires des enfants varient selon les provinces et les territoires. En Alberta et en Colombie-Britannique, par exemple, les familles à faible revenu ont droit à des prestations pour soins dentaires de base jusqu'à 18 ans, tandis qu'en Nouvelle-Écosse, elles prennent fin à dix ans.

La SCP signale que le nombre d'enfants canadiens ayant des caries dentaires est en hausse. En effet, 57 pour cent des enfants de six à 11 ans ont eu une carie, et l'extraction de dents cariées est la principale intervention à être exécutée dans les hôpitaux pédiatriques canadiens chez les enfants d'âge préscolaire.

Le document rappelle que les visites dentaires préventives améliorent la santé buccodentaire et réduisent les coûts par la suite. Pourtant, le financement public des soins buccodentaires diminue et de nombreuses familles paient de leur poche. Sans assurance dentaire, ces coûts peuvent être exorbitants.

Des maladies dentaires non traitées peuvent provoquer des douleurs orales et peuvent provoquer, selon la SCP, un retard de croissance, une alimentation insuffisante, des infections de même que des troubles de comportement et d'apprentissage.

-