NOUVELLES
11/01/2013 10:33 EST | Actualisé 13/03/2013 05:12 EDT

La Québécoise Marie-Ève Pelletier annonce qu'elle prend sa retraite du tennis

MONTRÉAL - Après s’être inclinée au premier tour des qualifications des Internationaux d’Australie, la Repentignoise Marie-Ève Pelletier a décidé de mettre un terme à sa carrière de joueuse de tennis, après avoir pratiqué ce sport pendant plus de 25 ans.

C’est à l’âge de 5 ans qu’elle a pris une raquette de tennis pour la première fois et elle a gravi les échelons un à un pour atteindre le 14e rang mondial chez les juniors en 2000, puis la 106e place au classement de la WTA, en 2005.

Ce n’est jamais facile de prendre ce genre de décision, mais celle-ci a été grandement réfléchie.

«J’étais supposée arrêter après le US Open, mais mon classement me permettait d’entrer dans le tableau des qualifications des Internationaux d’Australie, alors mon copain (Pascal Leclaire, ancien gardien de la LNH) et moi avons décidé de faire un voyage en Australie», a indiqué la retraitée de 30 ans.

Pelletier aura disputé le dernier match de sa carrière contre la Russe Marta Sirotkina. Elle devait prendre part au tournoi en double avec Aleksandra Wozniak, mais comme Wozniak n’est toujours pas remise d’une blessure à l’épaule, ses plans ont été contrecarrés.

Une victoire inoubliable

Quand on lui demande quelle est la première chose qui lui vient en tête lorsqu’elle repense à sa carrière, elle répond sans hésitation.

«Ma victoire contre Na Li lors de la Coupe Rogers à Montréal (en 2006). C’est la plus grosse victoire de ma carrière et de réussir le tout devant ma famille, mes amis et mes partisans, c’était magique. »

Marie-Ève Pelletier avait battu Li 6-4 et 6-2 alors que la Chinoise occupait le 16e rang mondial.

Trois titres ITF

Pelletier a décroché trois titres ITF en simple. En 2012, elle a triomphé à El Paso au Texas, un tournoi qui remettait 25 000$ en bourses. En 2000, elle a fait de même à Virginia Beach, en Virginie. Son plus gros sacre est survenu en 2005 à Waikoloa, à Hawaii, une compétition qui octroie 50 000$ en bourses.

La nouvelle retraitée a connu sa part de succès en double, alors qu’elle a atteint un sommet personnel en avril 2010 en grimpant au 54e rang mondial. Évoluant avec différentes partenaires, elle a remporté un total de 26 titres ITF en double.

Depuis 2009, elle a surtout fait équipe avec la Torontoise Sharon Fichman et la Française Julie Coin. Les duos ont respectivement remporté cinq et trois titres.

Plus de 50 pays

Au cours de sa carrière, la Repentignoise a visité plus de 50 pays et elle ne regrette aucune seconde de cette vie passée dans les valises.

«Le tennis m’a beaucoup apporté, a mentionné celle qui conclut sa carrière au 204e rang en simple. J’ai adoré faire le tour de la planète, mais ça va faire du bien d’avoir un peu de stabilité.

« Je vais m’ennuyer de ne pas voir chaque année les amis que je me suis faits un peu partout dans le monde, mais pas de mes valises. Quand on me demandait où je demeurais, je répondais là où mes valises vont», a-t-elle lancé en riant.

Pour le moment, elle n’a aucun plan d’après-carrière sur la table. Elle entend surtout bien s’installer dans sa nouvelle demeure, qu’elle vient d’acheter avec son conjoint.

«Comme mon copain (qui travaille auprès des jeunes hockeyeurs en tant qu’agent), j’aimerais demeurer proche de mon sport. Je ne ferme aucune porte, j’attends de voir ce qui va se présenter à moi.»