NOUVELLES
11/01/2013 08:42 EST | Actualisé 13/03/2013 05:12 EDT

Les femmes saoudiennes font leur entrée au Conseil consultatif

Getty Images
Niqab-clad Egyptian women show their ink-stained fingers after voting at a polling station in the Mediterranean city of Alexandria on May 24, 2012. Egyptians swarmed polling stations on the second day of a gripping presidential election in which candidates are pitting stability against the ideals of the uprising that ended Hosni Mubarak's rule. AFP PHOTO/STR (Photo credit should read STR/AFP/GettyImages)

RYAD - Les femmes saoudiennes ont fait leur entrée, pour la première fois, au Conseil consultatif, une assemblée désignée, où un quota de 20% des sièges leur a été réservé, selon les textes de deux décrets royaux publiés vendredi.

Le premier décret modifie un article du statut du conseil pour permettre l'entrée des femmes avec une "représentation de 20%". Le deuxième désigne les 150 membres de cette instance, pour un nouveau mandat, dont plusieurs femmes.

Les textes des décrets publiés par l'agence officielle Spa, précisent que les décisions du roi Abdallah avaient été prises après consultations avec les dignitaires religieux de ce royaume ultra-conservateur.

Ils fixent les modalités de la participation des femmes au Conseil, qui a un rôle essentiellement consultatif, en indiquant qu'une section de l'hémicycle leur sera réservée et qu'elles auront une entrée indépendante de celle de leurs collègues masculins.

Le 25 septembre 2011, le roi Abdallah, qualifié de réformateur prudent, avait octroyé aux Saoudiennes le droit de vote aux municipales.

Il avait également déclaré à cette occasion avoir "décidé que les femmes pourront participer au Conseil consultatif en tant que membres, à compter du prochain mandat", avant de s'élever contre "la marginalisation" des femmes et de prôner "une modernisation équilibrée" de la société saoudienne.

Les Saoudiennes doivent sortir voilées et n'ont toujours pas le droit de conduire une voiture ou de voyager à l'étranger sans l'autorisation d'un tuteur.