NOUVELLES
11/01/2013 10:20 EST | Actualisé 13/03/2013 05:12 EDT

Douze détenus s'échappent d'une prison irakienne

Au moins douze détenus, dont plusieurs prisonniers liés à Al-Qaïda et condamnés à mort, se sont échappés vendredi d'un centre de détention au nord de Bagdad, ont indiqué des sources au sein des services de sécurité.

Une enquête était en cours pour déterminer la possible complicité de gardiens de prison dans cette évasion qui s'est déroulée peu après minuit dans la ville de Taji, à 25 km de la capitale.

Un responsable au ministère de l'Intérieur a indiqué que les 12 évadés étaient Irakiens, mais une source militaire a établi à 16 le nombre d'évadés.

"Il se sont évadés de la prison de Taji après s'être emparés des armes des gardes", a indiqué l'officier, sous couvert de l'anonymat.

"Il se peut qu'il y ait eu une coopération de la part des gardes", a-t-il ajouté.

Selon cette source, la plupart des évadés sont liés à la principale émanation locale d'Al-Qaïda, l'Etat islamique d'Irak (ISI). Le responsable du ministère de l'Intérieur a indiqué de son côté que plusieurs d'entre eux avaient été condamnés à mort.

Evasions et mutineries sont relativement fréquentes en Irak.

Le 27 septembre, une centaine de détenus s'étaient évadés de la prison de Tikrit, au nord de Bagdad. Plusieurs d'entre eux avaient été tués ou capturés dans les semaines qui avaient suivi leur fuite.

En mars dernier, 19 détenus s'étaient échappés à Kirkouk, également dans le Nord, et en janvier, 11 prisonniers étaient parvenus à sortir de leur prison dans la province kurde de Dohuk, toujours dans le Nord, en creusant des tunnels.

sf/psr/cnp/cco