NOUVELLES
11/01/2013 05:52 EST | Actualisé 13/03/2013 05:12 EDT

Des citoyens craignent la privatisation des sources thermales dans les parcs

JASPER, Alta. - Les inquiétudes se font plus importantes concernant les intentions du gouvernement fédéral de privatiser un certain nombre de sources thermales dans des parcs nationaux.

Les résidants de Jasper, en Alberta, ont assisté cette semaine à une rencontre publique, et la majorité d'entre eux disent être opposés à cette idée.

Le plan d'Ottawa affecte le site des sources thermales de Miette, près de Jasper, ainsi que les sources de Banff et les Radium Hot Springs du Parc national de Kootenay.

Parcs Canada ne vend pas l'exploitation de ces sources, mais les loue plutôt à des entreprises privées.

L'agence fédérale affirme que tout entrepreneur privé devra respecter certains critères environnementaux et d'exploitation.

Ceux opposés à cette cession demandent aux Canadiens de contacter leur député afin que ces sources demeurent sous contrôle de Parcs Canada.

«Les parcs ont été créés lorsque les sources ont été découvertes, a déclaré Marianne Hladun, de l'Alliance de la fonction publique du Canada. Alors, en fait, ces sources thermales représentent la base du système de parcs nationaux au Canada.»

Le syndicat craint que la privatisation des installations puisse mener à une hausse de prix et à des pertes d'emplois.

«Actuellement, les sources ont un bilan financier neutre, et, en fait, elles ont permis d'amasser plus d'1 million $», affirme Mme Hladun.

«Il ne s'agit pas d'une activité déficitaire.»

Chez Parcs Canada, Tracey Thiessen admet que les sources thermales n'ont pas engendré de déficits, mais elle soutient que la décision était basée sur le monde des affaires.

«Le secteur privé a un meilleur accès au capital, un penchant pour l'innovation, et certainement la flexibilité pour faire passer ces sources thermales dans la prochaine phase de leur existence», a-t-elle déclaré.