NOUVELLES
11/01/2013 09:53 EST | Actualisé 13/03/2013 05:12 EDT

Costa Concordia: les naufragés sont exclus des cérémonies du 1er anniversaire

ROME - Les passagers qui ont survécu au naufrage du paquebot Costa Concordia au large des côtes de la Toscane, l'an dernier, ont reçu une lettre leur demandant de ne pas se rendre à l'île de Giglio à l'occasion des cérémonies marquant le premier anniversaire de l'accident, dimanche.

La lettre est signée par Michael Thamm, le chef de la direction du croisiériste Costa Crociere, l'entreprise propriétaire du navire.

M. Thamm explique que les cérémonies seront consacrées aux 32 personnes qui ont perdu la vie le 13 janvier 2012, et non aux 4200 passagers et membres d'équipage qui ont survécu.

Certains survivants ont convenu que les familles des victimes ont droit à une attention particulière, tandis que d'autres qui vivent quotidiennement avec les séquelles — physiques et psychologiques — de l'accident ont jugée la lettre insultante. Certains croient que la compagnie veut surtout éloigner les survivants, dont plusieurs poursuivent la compagnie en justice, des journalistes.

L'avocat de Costa, Marco De Luca, a expliqué qu'il est simplement logique de limiter le nombre de visiteurs sur l'île, qui a accueilli 4200 naufragés le soir de l'accident. Il a affirmé que la présence de milliers de visiteurs causerait des problèmes logistiques importants.

Le Concordia s'est abîmé sur un écueil près de Giglio le 13 janvier quand le capitaine a dévié de sa trajectoire pour s'approcher de l'île. Le navire s'est éventuellement renversé sur le côté et des équipes s'affairent toujours à le renflouer.

Les survivants ont raconté le chaos qui a suivi l'accident, les instructions contradictoires communiquées par l'équipage et l'hésitation du capitaine à ordonner l'évacuation. Trente-deux personnes sont mortes et deux corps n'ont jamais été retrouvés.

Le capitaine Francesco Schettino fait face à de nombreuses accusations et est toujours assigné à résidence.