POLITIQUE
11/01/2013 03:37 EST | Actualisé 12/03/2013 05:12 EDT

Attentat au Métropolis : la cause de Richard Henry Bain est reportée

Agence QMI

La cause de Richard Henry Bain a été reportée pour une deuxième fois afin de permettre au juge ainsi qu'à l'avocate de M. Bain, Elfride Duclervil, de prendre connaissance du rapport élaboré par une psychiatre de l'Institut Philippe-Pinel. Le document étant rédigé en français, l'accusé a demandé qu'il soit traduit en anglais.

Richard Henry Bain fait face à 16 chefs d'accusation en lien avec les événements survenus lors du rassemblement péquiste suivant la victoire électorale. Il est entre autres accusé du meurtre prémédité du technicien de scène Denis Blanchette. Un autre technicien, Dave Courage, a été blessé par balle dans l'attentat.

M. Bain devait connaître les résultats de son évaluation le 17 décembre, mais l'audience a été reportée. L'accusé a refusé de s'entretenir avec la spécialiste chargée de l'interroger parce qu'elle s'était adressée à lui en français. Un nouveau médecin avait dû être assigné au dossier.

Richard Henry Bain aurait ouvert le feu à l'arrière du Metropolis pendant que la toute nouvelle première ministre du Québec, Pauline Marois, prononçait son discours de la victoire. Il a aussi déclenché un incendie.

Lors de son passage à l'émission Tout le monde en parle, début décembre 2012, la chef péquiste a confié qu',à son avis, c'est elle que l'auteur de l'attentat voulait atteindre.

INOLTRE SU HUFFPOST

Galerie photo Commémoration nationale pour Denis Blanchette Voyez les images