NOUVELLES
11/01/2013 02:22 EST | Actualisé 13/03/2013 05:12 EDT

Andrei Markov se dit solide sur patins et prêt à amorcer la saison

Getty Images
MONTREAL, CANADA - APRIL 7: Jay Rosehill #38 of the Toronto Maple Leafs shoves Andrei Markov #79 of the Montreal Canadiens from behind during the NHL game at the Bell Centre on April 7, 2012 in Montreal, Quebec, Canada. (Photo by Richard Wolowicz/Getty Images)

BROSSARD, Qc - Andrei Markov n'a pas lancé son fameux «prochaine question» une seule fois, vendredi, après avoir participé à son premier entraînement à Brossard depuis son retour de Russie. Reste qu'il a quand même refusé de livrer le fond de sa pensée sur certains sujets qu'on a abordés avec lui.

Sur l'état de son genou droit, par exemple.

«Je ne veux pas parler de mon genou, a dit le vétéran défenseur, en faisant allusion aux deux blessures importantes qu'il a subies à cette partie du corps, et qui l'ont limité à seulement 20 matchs au cours des deux dernières saisons dans l'uniforme du Canadien. J'espère que ce sujet-là va rester dans le passé. Pour l'instant, je veux aller de l'avant et j'ai hâte de commencer la saison. Je peux vous dire que je me sens bien, que je me sens solide sur patins.

«On verra d'ici les prochaines semaines si cela me permettra de donner mon meilleur niveau de jeu. En ce moment, je me sens prêt.»

Le défenseur russe estime que la vingtaine de matchs qu'il a disputés dans la KHL, pendant le lock-out, lui ont permis de bien se préparer en vue de la saison qui s'amorcera vraisemblablement le samedi 19 janvier.

«Il y a beaucoup de bons joueurs dans la KHL et l'intensité des matchs était bonne. C'était comme un long calendrier de matchs préparatoires en vue de la saison (de la LNH)», a noté Markov, qui a dit apprécier de pouvoir jouer au hockey devant ses compatriotes... et a blagué sur le fait qu'il a été appelé à se battre quelques fois, là-bas.

Un autre sujet qui a fait hésiter Markov, vendredi, est celui de P.K. Subban. Le jeune arrière, qui est en quête d'un nouveau contrat, pourrait rater le début du camp d'entraînement si les négociations avec le club s'éternisent. Mais l'absence éventuelle — et hypothétique pour l'instant — de Subban ne serait pas dramatique, estime Markov.

«C'est un bon joueur de hockey. Mais l'absence d'un seul joueur ne change pas le visage d'une équipe. Le hockey reste un sport d'équipe», a souligné Markov, qui a refusé de s'avancer davantage quand on lui a demandé de se prononcer sur les capacités de Don Meehan, l'agent du Russe de 34 ans, mais aussi celui de Subban, à bien conseiller ses clients.

«Écoutez, ce n'est pas mon travail. Je suis simplement concentré sur mon propre jeu et celui de l'équipe.»

Markov a par ailleurs dit se réjouir de l'arrivée de Michel Therrien au poste d'entraîneur-chef du CH. Therrien était derrière le banc du club montréalais quand il a fait ses débuts dans la LNH, en 2000.

«Nous avons discuté juste avant le début du lock-out et nous avons eu une bonne conversation. Il semble bien que nous sommes sur la même longueur d'ondes, a dit Markov. La plupart des joueurs de l'équipe actuelle devront toutefois composer avec un nouveau groupe d'entraîneurs et une nouvelle approche, alors il faudra s'adapter rapidement.»

Si, comme prévu, les joueurs votent en faveur de la ratification de la nouvelle convention collective au cours des prochaines heures, les joueurs du Canadien vont vraisemblablement se prêter aux traditionnels examens médicaux et tests physiques d'avant-saison samedi matin. Un entraînement sur glace facultatif pourrait suivre plus tard dans la journée. Le premier entraînement officiel du camp d'entraînement est prévu pour dimanche.