NOUVELLES
09/01/2013 06:31 EST | Actualisé 12/03/2013 05:12 EDT

Le nombre de décès violents est plus élevé aux États-Unis qu'ailleurs

AP
Realistic looking toy handguns that were seized by authorities for not meeting the requirement that toy guns are to be transparent or made of brightly colored plastic are displayed for the press at a government ceremony in Mexico City, Friday, Jan. 4, 2013. Mexico City authorities say they have destroyed thousands of toy guns in an effort to fight real crimes committed with fake weapons. The guns were confiscated from shops in Mexico City and the surrounding state of Mexico ahead of Three Kings Day on Sunday, when Mexican children receive the largest number of holiday gifts. (AP Photo/Alexandre Meneghini)

WASHINGTON - Le nombre de décès violents aux États-Unis est plus élevé que dans tous les autres pays développés, en partie à cause de la possession répandue d'armes à feu et de l'habitude de les entreposer à la maison dans des lieux non verrouillés, affirme un rapport publié mercredi par deux grandes institutions américaines de recherche sur la santé.

La violence causée par les armes à feu est l'un des nombreux facteurs qui contribuent à l'espérance de vie moins longue aux États-Unis que dans les autres pays riches, mais ces données prennent un sens particulier après la fusillade dans une école primaire du Connecticut, qui a fait 26 morts en décembre.

Les États-Unis comptent environ six décès violents par tranche de 100 000 habitants. Aucun des 16 autres pays inclus dans l'étude n'a de proportion aussi élevée. La Finlande est le pays qui se rapproche le plus des États-Unis, avec un peu plus de deux décès violents par 100 000 habitants.

Depuis des années, les Américains meurent plus jeunes que la plupart des citoyens des autres pays développés. En plus de la violence causée par les armes, les Américains sont ceux qui consomment le plus de calories parmi les pays évalués, et ils sont aussi les plus affectés par les accidents impliquant de l'alcool. Les États-Unis ont aussi un taux élevé de décès liés aux drogues, de mortalité infantile et de sida.

Les résultats de l'étude montrent que l'espérance de vie des hommes américains est la plus basse parmi les 17 pays analysés pour l'étude. Les hommes américains vivent en moyenne 75,6 ans, tandis que les femmes américaines vivent en moyenne 80,7 ans.

Les pays analysés comprennent le Canada, le Japon, l'Australie et la plupart des pays d'Europe de l'Ouest. L'étude a été réalisée par le National Research Council et l'Institute of Medicine.

Selon les chercheurs, rien n'indique que les actes violents soient plus fréquents aux États-Unis qu'ailleurs. C'est le caractère létal de ces actes qui se démarque, soulignent-ils.

«Un comportement qui explique probablement l'excès de létalité de la violence et des blessures involontaires aux États-Unis est la possession répandue d'armes à feu et la pratique de les entreposer à la maison, souvent sans verrous. Les statistiques sont alarmantes», affirme le rapport.

Les États-Unis comptent la plus grande proportion d'armes par habitant parmi les pays évalués, soit 89 armes possédées par des civils par tranche de 100 habitants. De 35 à 50 pour cent de toutes les armes possédées par des civils dans le monde se trouvent aux États-Unis, souligne le rapport.

INOLTRE SU HUFFPOST

Galerie photo Les grandes dates du débat sur les armes aux USA Voyez les images
Galerie photo Sandy Hook Elementary School Shooting Voyez les images