NOUVELLES
09/01/2013 03:55 EST | Actualisé 11/03/2013 05:12 EDT

Vietnam: 14 militants pro-démocratie condamnés à la prison pour subversion

HANOÏ, Viêt Nam - Un tribunal vietnamien a condamné mercredi 14 militants pro-démocratie à des peines allant de 3 à 13 ans de prison après les avoir reconnus coupables de subversion, un verdict qui a aussitôt suscité les critiques des États-Unis.

Ces lourdes peines imposées aux opposants laissent croire que le gouvernement communiste renforce ses mesures de répression contre ceux qui contestent publiquement son style de gouvernance autoritaire. Au cours des dernières années, Internet est devenu un puissant outil pour les dissidents au Vietnam.

Les accusés sont liés à Viet Tan, un groupe dissident établi aux États-Unis que le gouvernement vietnamien considère comme une organisation terroriste. Le gouvernement américain affirme ne pas avoir de preuve que ce groupe fait la promotion de la violence.

Les accusés, qui comprennent 12 catholiques, avaient été arrêtés à la fin de 2011.

La Tribunal du peuple de la province centrale de Nghe An a condamné trois des accusés à 13 ans de prison au terme d'un procès qui a duré deux jours, selon une avocate de la défense, Nguyen Thi Hue. Elle a indiqué que les 11 autres accusés avaient été condamnés à des peines allant de trois à huit ans de prison. L'une des peines de trois ans a été suspendue, mais l'avocate n'a pas dit pourquoi.

Un autre avocat de la défense, Tran Thu Nam, a déclaré que les accusés avaient été reconnus coupables d'avoir assisté à des séances de formation du groupe Viet Tran à l'étranger sur la lutte non violente et la sécurité informatique.

À Washington, le département d'État s'est dit «profondément troublé» par ces condamnations et a indiqué qu'il aborderait le dossier avec le gouvernement vietnamien.

«Ces condamnations, de même que les arrestations d'un avocat des droits de la personne et d'autres blogueurs depuis le 27 décembre, s'inscrivent dans le cadre d'une tendance inquiétante au Vietnam», a déclaré la porte-parole du département d'État, Victoria Nuland.

L'ambassade des États-Unis à Hanoï a demandé la libération immédiate des 14 militants et de tous les autres prisonniers de conscience au Vietnam.

PLUS:pc