NOUVELLES
09/01/2013 01:17 EST | Actualisé 11/03/2013 05:12 EDT

USA: un homme en cavale après avoir vandalisé une oeuvre de Picasso se rend

Après des mois de cavale, un homme qui avait vandalisé une oeuvre de Pablo Picasso dans une galerie au Texas (sud des Etats-Unis) pour faire passer un "message" s'est rendu aux autorités, a indiqué mercredi son avocate.

Uriel Landeros, 22 ans, a reconnu avoir attaqué à la bombe de peinture une oeuvre du maître en y traçant grossièrement dessus le dessin d'une corrida flanqué du mot "conquête", en référence aux colonisations espagnoles, comme l'ont montré des vidéos postées sur Youtube peu après l'incident survenu le 13 juin.

L'une d'elle, qui aurait été filmée par un visiteur de la Menil Collection à Houston au Texas, montre en effet un homme en costume sombre avancer vers l'un des chefs d'oeuvre cubistes de Picasso, "Femme au fauteuil rouge", et y inscrire rapidement quelque chose à l'aide d'une bombe de peinture avant de s'enfuir. La vidéo identifie l'auteur de l'acte de vandalisme par son nom.

Landeros apparaît également dans une deuxième vidéo, cette fois sans chemise et dans l'ombre, dans laquelle il explique qu'il n'avait pas l'intention de détruire l'oeuvre de Picasso mais plutôt de faire passer un message artistique et politique.

"Je suis vraiment désolé si j'ai insulté quiconque n'ayant pas compris mon message", dit-il. "J'ai fait cela pour attirer l'attention du monde sur le fait que nous sommes devenus rien d'autre qu'une société corrompue, à l'origine de guerres, de meurtres, de viols".

La peinture de Picasso, qui vaudrait plusieurs millions de dollars, a depuis été entièrement restaurée.

Landeros a décidé de se rendre aux autorités américaines, après des mois de cavale au Mexique, sur les conseils pressants de sa famille, a précisé à l'AFP son avocate Emily Detoto.

"Il est actuellement en prison", a-t-elle ajouté, soulignant qu'il devrait être transféré à Houston dans les prochains jours pour faire face à des charges d'actes de vandalisme. Il devrait plaider non coupable, selon elle.

mso/sam/rap