NOUVELLES
09/01/2013 07:08 EST | Actualisé 11/03/2013 05:12 EDT

Une puissante tempête hivernale frappe le Proche-Orient

AMMAN, Jordanie - La pire tempête hivernale à frapper le Proche-Orient depuis plusieurs années a provoqué d'importantes crues-éclair en Cisjordanie, déposé près de 30 centimètres de neige dans le désert de Jordanie, causé des accidents mortels au Liban et en Cisjordanie et perturbé la navigation sur le canal de Suez, en Égypte.

On dénombre au moins huit morts à travers la région.

Au Liban, des accidents causés par le mauvais temps ont fait six morts depuis deux jours, selon la Croix-Rouge. Plusieurs personnes se sont noyées dans des rivières en crue, une personne est morte de froid et une autre a perdu la vie lors d'un accident de la route. Le Liban est aussi touché par des pannes d'électricité et plusieurs routes ont été bloquées par la neige.

Dans la ville de Ramallah, en Cisjordanie, un dirigeant palestinien a révélé que deux femmes s'étaient noyées quand leur voiture a été emportée par une crue-éclair. Leur chauffeur a été hospitalisé dans un état critique.

Ces conditions météorologiques inhabituelles sont particulièrement pénibles pour les réfugiés syriens, dont les 50 000 qui s'entassent dans le camp de Zaatari, dans le désert du nord de la Jordanie. Les pluies torrentielles qui sont tombées depuis quatre jours ont déjà inondé 200 tentes et forcé des femmes et des enfants à évacuer leur abri, en cette période où le mercure plonge sous le point de congélation la nuit.

Au moins 1500 réfugiés ont dû quitter leur tente, mercredi, et ont été relogés dans les roulottes qui servent normalement de salles de classe. Les météorologues ont fait état de vents soufflant à plus de 70 kilomètres/heure pendant que plus de 70 centimètres d'eau tombaient sur le camp.

La tempête a déposé au moins 30 centimètres de neige sur certaines régions de la Jordanie, fermant des écoles, immobilisant des automobilistes et paralysant plusieurs vols internationaux. Un météorologue jordanien a affirmé qu'il s'agissait de la pire tempête hivernale à frapper le Proche-Orient en janvier depuis au moins 30 ans.

Toutes les rues de la capitale jordanienne, Amman, ont été bloquées par la neige, pendant que des villages isolés étaient coupés du monde. Les responsables ont demandé aux Jordaniens de rester chez eux pendant que les autorités s'affairaient à dégager les routes.

En Égypte, des pluies diluviennes, des vents violents et une visibilité réduite nuisent à la navigation sur le canal de Suez depuis trois jours, et plusieurs ports ont été fermés. La situation semblait toutefois en voie de revenir à la normale mercredi.

L'agence de presse égyptienne officielle MENA ajoute que plusieurs villes ont été touchées par des pannes de courant et que dix pêcheurs sont portés disparus depuis que leur navire s'est renversé sur la mer Méditérrannée.

En Syrie, la neige s'accumule dans la région de la capitale, Damas. Plusieurs villages de la province centrale de Homs et le long de la frontière avec Israël, dans le sud du pays, étaient coupés du reste du pays. Des pluies torrentielles et des températures glaciales sont attendues au cours des trois prochains jours.