NOUVELLES
09/01/2013 12:07 EST | Actualisé 11/03/2013 05:12 EDT

Une grève pourrait être déclenchée jeudi chez Porter

TORONTO - Les négociations de la dernière chance se poursuivaient, mercredi, entre le syndicat des employés responsables de l'approvisionnement en carburant et la ligne aérienne Porter. Un médiateur fédéral prend part aux discussions afin d'éviter le déclenchement d'un arrêt de travail.

Porter Airlines a d'ores et déjà précisé que si ses employés déclenchaient une grève ou qu'ils se retrouvaient en lock-out à compter de jeudi, d'autres travailleurs qualifiés prendraient la relève pour assurer le maintien de ses activités normales à l'aéroport Billy Bishop de Toronto.

Le porte-parole de la ligne aérienne, Brad Cicero, a déclaré qu'il n'y aurait «aucun impact» sur les activités de Porter et que tous les vols seraient maintenus.

Les 22 employés en cause, qui travaillent à à Toronto, sont sans contrat de travail depuis qu'ils ont joint les rangs du Syndicat canadien des employées et employés professionnels et de bureau en août dernier, selon Porter Aviation Holdings.

Les deux parties ont jusqu'à 00 h 01, jeudi, pour en venir à une entente.

Les salaires, les prestations de maladie et les questions liées à la sécurité sont les principaux points en litige, a signalé le syndicat.

La ligne aérienne dit avoir transporté 2,45 millions de passagers en 2012, ce qui représente une hausse de 15 pour cent comparativement à l'année précédente.

Porter Airlines dessert une dizaine de villes dans l'est du Canada et plusieurs destinations aux États-Unis.