NOUVELLES
09/01/2013 01:16 EST | Actualisé 11/03/2013 05:12 EDT

Une fillette mariée de force à un octogénaire saoudien obtient le divorce

Une adolescente de 15 ans, mariée de force à un octogénaire saoudien, a obtenu le divorce après l'intervention d'une association de défense des droits de l'Homme dans le royaume, a annoncé ce groupe mercredi.

Dans un communiqué, Bandar Al-Ayban, président de l'association des droits de l'Homme en Arabie saoudite (gouvernementale), a précisé que son organisation était intervenue "après avoir appris le mariage d'une mineure avec un homme de 86 ans dans la région de Jazane", dans le sud-est, proche du Yémen.

Selon le journal Al-Hayat, la jeune fille, terrorisée avant la nuit de noces, s'était enfermée dans la chambre à coucher pendant deux jours, avant de fuir le domicile conjugal et de rentrer chez ses parents.

M. Al-Ayban a précisé que son organisation avait "apporté une aide légale à la jeune fille".

Le responsable de l'association dans la région de Jazane, Hadi Al-Yami, a précisé que la jeune fille avait "exprimé son refus de cette union" et que le mariage n'avait pas été consommé.

Il a indiqué que le divorce avait été prononcé après l'intervention du chef de la tribu de la région et des notables locaux.

Des organisations de défense des droits de l'Homme dans le royaume se mobilisent pour réclamer qu'un âge légal au mariage soit fixé, mais se heurtent à l'hostilité de l'establishment religieux.

M. Al-Yami a souligné que son organisation "tente, en coopération avec les ministères de la Justice et de la Santé, d'empêcher de tels mariages".

Pour sa part, Souhaila Zein Al-Abidin Hammad, une militante de l'Association des droits de l'Homme, a réclamé que les autorités "fixent l'âge légal du mariage à 18 ans".

Elle a réfuté l'argument invoqué par les religieux pour justifier le mariage de très jeunes filles, selon lesquels le prophète Mahomet avait épousé Aïcha alors qu'elle avait neuf ans, en affirmant qu'il l'avait épousée "quand elle était âgée de 19 ans".

aa/at/feb