NOUVELLES
09/01/2013 03:01 EST | Actualisé 11/03/2013 05:12 EDT

Shinzo Abe pour une action déterminée de l'ONU envers Pyongyang

Le Premier ministre japonais Shinzo Abe a estimé que le Conseil de sécurité devait faire preuve de "détermination" à l'encontre du programme nucléaire nord-coréen, dans un entretien téléphonique avec le secrétaire général de l'ONU Ban Ki-moon.

Selon le porte-parole des Nations unies Martin Nesirky, M. Ban a téléphoné mardi soir à M. Abe pour le féliciter de sa nomination et exprimer "sa préoccupation devant l'utilisation de l'arme atomique par la Corée du Nord (..) et la situation humanitaire dans le pays".

M. Abe "a reconnu la nécessité pour le Conseil de sécurité d'agir avec détermination" à ce sujet, a ajouté M. Nesirky. "Le Premier ministre s'est aussi déclaré prêt à oeuvrer à l'amélioration de la situation des droits de l'homme en Corée du Nord".

Le Conseil de sécurité avait "condamné" en décembre le tir d'une fusée nord-coréenne et décidé de poursuivre les discussions pour trouver une "réponse appropriée". Malgré les pressions de Washington en faveur de nouvelles sanctions contre Pyongyang, la Chine reste réticente à sanctionner son allié nord-coréen.

Les deux pays négocient "au plus haut niveau", selon un diplomate, la Chine faisant valoir que "le régime (du dirigeant nord-coréen Kim Jong-Un) est nouveau et qu'il faut lui donner du temps". Pékin est prêt à accepter que le Conseil adopte une simple déclaration, et non une résolution, mais les Occidentaux considèrent qu'il s'agirait d'un aveu de faiblesse.

De leur côté, les Etats-Unis n'ont pas encore décidé s'ils vont proposer au Conseil un projet de résolution, que la Chine pourrait bloquer en utilisant son veto de membre permanent du Conseil. "Ils en sont toujours à négocier avec les Chinois dans l'espoir qu'il y ait du changement", a indiqué le diplomate.

tw-avz/sam