NOUVELLES
09/01/2013 12:05 EST | Actualisé 10/03/2013 05:12 EDT

Les pêcheurs de homards de l'Î.-P.-É. sont inquiets de la baisse des prix

CHARLOTTETOWN - Des pêcheurs de l'Île-du-Prince-Édouard ont demandé l'organisation d'une table-ronde sur la pêche aux homards après avoir appris que leurs rivaux du Maine avaient récolté le volume équivalent que celui récolté dans le Canada atlantique.

Les pêcheurs du Maine ont capturé plus de 18 millions de livres (8,2 millions de kg) de plus que le chiffre record de 105 millions de livres (47,6 millions de kg) pêchées en 2011. Ces chiffres seraient la raison principale pour laquelle les prix ont chuté dans cette industrie.

Ian MacPherson, de l'Association des pêcheurs de l'Île-du-Prince-Édouard, a indiqué que l'industrie devait être stabilisée afin d'être plus durable.

Les 123,3 millions de livres (55,9 millions de kg) pêchées dans le Maine rivalisent les 125 millions de livres (56,7 millions de kg) habituellement pêchées dans l'ensemble de la région du Canada atlantique.

La pêche excessive a inondé les marchés et a provoqué la baisse des prix sous les 3 $ la livre. Cela a soulevé la possibilité d'introduire des quotas de bateau.

Malgré la chute des prix, les pêcheurs de l'Île-du-Prince-Édouard ont également connu des pêches records au cours des deux dernières années, tout comme les pêcheurs de la Nouvelle-Écosse.