NOUVELLES
09/01/2013 12:22 EST | Actualisé 11/03/2013 05:12 EDT

Les jihadistes s'emparent d'une partie d'un aéroport militaire syrien (ONG)

Des combattants jihadistes se sont emparés mercredi d'une partie de l'aéroport militaire de Taftanaz qu'ils assiégeaient depuis des semaines dans le nord-ouest de la Syrie, a rapporté l'Observatoire syrien des droits de l'Homme (OSDH).

"Les troupes affrontent des combattants du Front Al-Nosra et du bataillon Ahrar al-Cham, dans l'enceinte de l'aéroport de Taftanaz, dont les rebelles ont franchi les murs et se sont emparés de secteurs importants", a indiqué l'OSDH, ajoutant que les jihadistes y avaient détruit plusieurs hélicoptères.

Pour tenter de reprendre entièrement cette base d'où décollent les redoutables appareils de l'aviation pour mener des raids sur la province d'Idleb, l'artillerie de l'armée pilonnait les secteurs pris par les rebelles et les localités environnantes, a ajouté l'ONG qui s'appuie sur un large réseau de militants et de médecins en Syrie.

De source militaire, on a affirmé à l'AFP que l'aviation avait mené plusieurs raids pour repousser les rebelles, leur infligeant de lourdes pertes humaines et matérielles. Elle n'a pas fait état des avancées rebelles.

Toujours dans le nord, l'OSDH a fait état de violents affrontements près des aéroports militaires de Menagh, Kouiress et Nireb dans la province d'Alep, assiégés depuis des semaines par les rebelles, en majorité des jihadistes.

A Alep même, neuf civils ont trouvé la mort, selon l'ONG, fauchés par des bombardements ou par les balles des tireurs embusqués qui quadrillent la ville, en proie depuis près de six mois à une guérilla urbaine.

Dans la nuit, quatre enfants d'une même famille, âgés de sept mois, 12, 14 et 16 ans, ont péri dans un raid aérien sur un village proche de Homs (centre), selon l'OSDH.

Un premier bilan provisoire de l'OSDH fait état de 27 morts mercredi en Syrie, où la révolte populaire s'est militarisée sous le coup de la répression du régime. Plus de 60.000 personnes sont mortes depuis mars 2011, selon l'ONU.

sbh/sk/tg/tp