NOUVELLES
09/01/2013 04:46 EST | Actualisé 11/03/2013 05:12 EDT

Le gouverneur de New York propose des mesures renforcées contre les armes

Le gouverneur de New York Andrew Cuomo a proposé mercredi de renforcer de manière drastique la législation contre les armes à feu dans son Etat, se disant déterminé à "montrer la voie" aux autres Etats américains en la matière.

"Mes amis, nous devons mettre fin à la folie", a déclaré le gouverneur démocrate lors de son discours annuel sur l'état de son Etat. "Trop, c'est trop", a-t-il ajouté, rappelant les récentes tragédies de Newtown (Connecticut - 26 morts dont 20 enfants) et de Webster (New York - deux pompiers tués et deux autres blessés par un déséquilibré la veille de Noël).

"Nous devons passer la loi la plus stricte du pays concernant les fusils d'assaut", a-t-il martelé.

M. Cuomo, parfois cité comme possible candidat à la présidence en 2016, a proposé de mettre "fin au vide juridique concernant les ventes privées d'armes", d'interdire les "chargeurs de grande capacité" et de mettre en place "des sanctions plus strictes" pour les armes illégales.

Il faut "empêcher les personnes souffrant de maladie mentale d'avoir accès aux armes", "interdire les ventes directes de munitions sur internet", et "créer une procédure de vérification pour toutes les ventes de munitions".

"L'Etat de New York un temps montrait la voie" en la matière, a-t-il souligné, évoquant la loi Sullivan de 1911, qui selon lui était la première du pays à réclamer un permis pour posséder une arme de poing. "Il nous faut à nouveau montrer la voie".

M. Cuomo a insisté sur le fait qu'il ne s'agissait pas de prendre leurs armes aux Américains mais d'instaurer une réglementation "équilibrée". "Personne ne chasse avec un fusil d'assaut. Personne n'a besoin de dix balles pour tuer un cerf", a-t-il tonné.

L'Etat de New York est déjà l'un des Etats ayant la législation la plus stricte en matière d'armes à feu. Les fusils d'assaut y sont théoriquement interdits mais la loi compte tellement de "trous" et est si compliquée qu'elle est "inapplicable", a expliqué M. Cuomo, dont les propositions devraient être rapidement soumises à la Chambre démocrate et au Sénat républicain de son Etat.

Le gouverneur du Connecticut, Dannell Malloy, a lui aussi promis mercredi de prendre des mesures pour éviter un autre massacre comme celui de Newtown.

bd/sam