NOUVELLES
09/01/2013 09:00 EST | Actualisé 11/03/2013 05:12 EDT

L'investiture d'Hugo Chavez peut être reportée, décide la Cour suprême du Venezuela (PHOTOS)

Getty Images
A supporter of Venezuelan President Hugo Chavez cries during a campaign rally in Valencia, Carabobo state, Mexico on Octubre 3, 2012. The latest opinion poll gives incumbent president Chavez a 10-point advantage over rival Henrique Capriles, but the challenger has cut the lead by half in just four months. AFP PHOTO/Luis Acosta (Photo credit should read LUIS ACOSTA/AFP/GettyImages)

CARACAS, Venezuela - La Cour suprême du Venezuela a annoncé mercredi que la cérémonie d'investiture du président pouvait légalement être reportée à une date ultérieure, se rangeant du côté du gouvernement alors qu'Hugo Chavez poursuit sa convalescence à Cuba, un mois après y avoir été opéré pour un cancer.

La présidente de la cour, Luisa Estella Morales, a annoncé la décision après que la coalition de l'opposition ait appelé le plus haut tribunal du pays à déterminer si le gouvernement violait la Constitution en reportant la cérémonie d'investiture, prévue jeudi.

L'Assemblée nationale vénézuélienne a voté mardi en faveur du report de l'investiture, autorisant M. Chavez à prêter serment plus tard devant la Cour suprême.

Le leader de l'opposition vénézuélienne, Henrique Capriles, a condamné la décision de la cour.

«Les institutions ne devraient pas répondre aux intérêts d'un gouvernement», a-t-il déclaré lors d'une conférence de presse.

L'opposition n'avait pas officiellement sollicité l'avis de la cour. La présidente du tribunal a indiqué que la décision avait été prise en réponse à une demande déposée par une seule avocate. Elle a indiqué que l'investiture pouvait se faire devant la Cour suprême, à une date et dans lieu qui doivent encore être déterminés.

«Nous savons que c'est nécessaire, et l'investiture va avoir lieu sans aucun doute, mais en ce moment, nous ne pouvons pas dire quand», a dit Mme Morales devant les journalistes.

L'avis de la cour a été sollicité par une avocate privée, Marelys D'Arpino, une éditorialiste du quotidien pro-Chavez «Vea». Mme D'Arpino a déclaré à l'Associated Press qu'elle avait décidé de soumettre le cas à la Cour suprême le mois dernier parce qu'il était «nécessaire» que la question soit tranchée par la justice.

Le débat sur la date de l'investiture déchaîne les passions au Venezuela, où certains reprochent au gouvernement de ne pas donner d'informations complètes sur l'état de santé d'Hugo Chavez, qui n'est pas apparu en public depuis son opération du 11 décembre à Cuba.

«Il est assez évident qu'il ne gouverne pas, mais ils veulent nous faire croire qu'il gouverne et ils mentent», a commenté un leader de l'opposition, Ramon Guillermo Aveledo, lors d'une entrevue avec la chaîne vénézuélienne Globovision.

M. Aveledo a répété la position de l'opposition, qui estime que le président de l'Assemblée nationale devrait assumer la présidence par intérim et que la Cour suprême devrait nommer un comité de médecins pour évaluer l'état de santé de M. Chavez et son aptitude à gouverner.

Il n'a pas dit de quelle façon l'opposition entendait contester la position de la Cour suprême.

La Constitution vénézuélienne affirme que la cérémonie d'investiture doit se dérouler devant les élus de l'Assemblée nationale le 10 janvier. Mais le texte ajoute que si le président ne peut être assermenté devant l'assemblée, il peut prêter serment devant la Cour suprême, à une date qui n'est pas précisée.

L'opposition estime que même si la prestation de serment se déroule devant la Cour suprême, elle doit absolument avoir lieu le 10 janvier.

L'opposition fait valoir que la seule façon de reporter la cérémonie d'investiture est que l'Assemblée nationale approuve une «absence temporaire» du président pendant 90 jours, ce qui ferait du président de l'assemblée le président par intérim pour cette période, qui pourrait être prolongée pour 90 jours supplémentaires.

INOLTRE SU HUFFPOST

Venezuela: Aux urnes!