NOUVELLES
09/01/2013 05:03 EST | Actualisé 10/03/2013 05:12 EDT

Intempéries dans les Territoires palestiniens et en Israël: deux morts

Deux Palestiniennes ont été retrouvées mortes mercredi en Cisjordanie, balayée par des intempéries exceptionnelles, de même qu'Israël et l'ensemble des Territoires palestiniens, où la neige et la grêle sont tombées par endroits.

A Tulkarem, dans le nord de la Cisjordanie, les corps de deux femmes portées disparues depuis mardi soir ont été retrouvées dans une voiture tandis qu'un autre occupant du véhicule, apparemment le chauffeur du taxi, a été découvert dans un état grave, selon des sources officielles palestiniennes.

A Ramallah, également en Cisjordanie, la neige est tombée le matin. Quelques flocons ont fait également leur apparition à Jérusalem dans l'après-midi, mais cette chute de neige a été moins importante que ne l'avaient prévu les services météorologiques.

A titre de précaution, la municipalité israélienne de Jérusalem avait ordonné la fermeture des établissements scolaires.

La ville de Hadera, dans le nord d'Israël, a été privée d'électricité dans la nuit de mardi à mercredi après l'inondation de la centrale électrique.

La circulation a été perturbée en raison des très fortes pluies tombées lors de ce que les médias ont présenté comme la "tempête de la décennie".

Des rivières ont débordé dans le nord d'Israël et près de Tel-Aviv provoquant des inondations. La police a demandé aux automobilistes d'utiliser le moins possible leur véhicule en ville. Le trafic ferroviaire a été sérieusement perturbé.

Au moins trois personnes ont été blessées par des chutes d'arbres ou d'objets divers, selon la police.

L'Association des Industriels a estimé le coût des dégâts à 300 millions de shekels (60 millions d'euros, 80 millions de dollars).

Le Premier ministre Benjamin Netanyahu, en pleine campagne électorale pour les législatives du 22 janvier, s'est rendu au poste central de contrôle de la police de la route à Beit Dagan, près de Tel-Aviv. "Je suis satisfait, tout est sous contrôle", a-t-il dit selon son bureau.

Dans la bande de Gaza gouvernée par le mouvement islamiste Hamas, 25 maisons inondées à Rafah (sud) ont été évacuées par bateau, selon la protection civile.

En Cisjordanie, les inondations ont amené l'Autorité palestinienne à prolonger les vacances scolaires jusqu'à samedi. Les écoles étaient fermées mercredi sur les hauteurs du Golan occupé par Israël, déjà touchées par la neige.

"Les infrastructures palestiniennes sont défaillantes et incapables de faire face à de telles conditions climatiques", a déclaré à l'AFP le chef des services d'urgences à Naplouse en Cisjordanie, Ghassan Hamdane.

"Le réseau d'écoulement des eaux n'était pas prêt à absorber de telles quantités de pluies, qui ont inondé les rues", selon un ingénieur de Naplouse, Sami Daoud.

strs-sy-jlr/sst/tp