NOUVELLES
09/01/2013 05:19 EST | Actualisé 11/03/2013 05:12 EDT

Deux chasseurs rescapés sauvent finalement le pilote d'un hélicoptère de secours

ARVIAT, Nunavut - Deux chasseurs de phoques attendant d'être secourus après avoir été coincés sur une banquise dans l'Arctique canadien ont dû littéralement sauter dans l'action et devenir eux-mêmes des secouristes quand la glace a cédé sous le poids de l'hélicoptère venu à leur rescousse, mercredi.

La capitaine Jill Strelieff, relationniste de la 1ère Division aérienne du Canada à Winnipeg, a expliqué qu'alors que l'hélicoptère coulait dans l'eau, les chasseurs ont dû plonger dans l'eau glaciale afin de tirer le pilote à l'extérieur du véhicule.

Les trois hommes ont été transportés dans un hôpital et ont reçu des traitements pour des cas d'hypothermie, mais étaient en bonne santé.

En raison des vents, la température était d'environ moins 50 degrés Celsius.

La mésaventure a débuté sur la côte ouest de la baie d'Hudson mardi soir quand des recherches ont commencé afin de retrouver les chasseurs qui n'étaient pas rentrés chez eux comme prévu.

Charlotte St. John a dit qu'elle a immédiatement commencé à s'inquiéter pour son frère Joe Karetak et son fils, Joe fils, mieux connu sous son nom traditionnel, Nepyok.

«Tout le monde sait que les chasseurs de phoques doivent rentrer avant la tombée de la nuit simplement par mesure de sécurité», a expliqué Mme St. John.

Une équipe de recherche à bord d'un appareil Hercule a finalement repéré les deux hommes vers 4 h mercredi matin et leur ont remis une radio et d'autres provisions, a raconté Mme St. John.

Mme Strelieff a indiqué mercredi que l'armée a contacté un citoyen pilote d'hélicoptère et lui a demandé d'aller secourir les deux chasseurs.

On a cru au pire pendant quelques instants alors que l'on rapportait un écrasement, mais Mme Strelieff a rapidement expliqué que ce n'est pas ce qui s'est produit.

«Il n'y a pas eu d'écrasement, a-t-elle déclaré. Un hélicoptère privé nolisé devait secourir les deux hommes. Quand il s'est atterri sur la banquise, la glace a cédé sous le poids de l'appareil et les deux chasseurs ont été en mesure de sortir le pilote de l'engin.»

Mme Strelieff a dit qu'un appareil Hercule C-130 de la base militaire de Trenton, en Ontario, a parachuté deux spécialistes des situations de secours. Le groupe de cinq hommes a ensuite attendu la venue d'un hélicoptère, provenant d'une base d'Alberta.

Cet hélicoptère s'est posé en sécurité et a transporté le groupe à Arviat, au Nunavut.