NOUVELLES
09/01/2013 01:59 EST | Actualisé 10/03/2013 05:12 EDT

Des commerçants tournent le dos au paiement par cartes

De plus en plus de petits commerces privilégient le paiement en argent comptant à la carte de crédit ou de débit.

Ils parviennent ainsi à éviter les frais que leur facturent les compagnies de crédit sur les transactions. Des frais pouvant s'élever jusqu'à 3% de la valeur de la transaction ou autour de 12 cents lors d'un paiement par carte de débit.

Diane Smith tient un salon de coiffure depuis 14 ans à Sudbury. Elle a toujours demandé à ses clients de payer en argent comptant.

« C'est trop compliqué et c'est trop de frais avec les cartes. Je ne fais pas des millions, une coupe de cheveux vaut moins de vingt dollars, mes clients savent qu'ils doivent payer en argent comptant », dit-elle.

Certains commerçants estiment le montant des frais exigés par les entreprises de crédit à environ une centaine de dollars par mois.

La compagnie Visa a d'ailleurs annoncé qu'elle les augmenterait en avril prochain, pour atteindre entre 4 et 6% de la valeur de la transaction. Une situation qui inquiète la Fédération canadienne de l'entreprise indépendante comme l'explique sa vice-présidente pour le Québec Martine Hébert.

« Les marges de profits dans le secteur du détail sont très faibles, alors c'est évident que lorsque les consommateurs paient avec des cartes de crédit ça vient gruger dans la marge de profit du petit commerçant », indique-t-elle.

Dans un courriel, Visa précise que cette hausse s'avère nécessaire pour assurer la bonne qualité de ses services. L'entreprise précise que de nombreux commerçants canadiens offrent encore à leurs clients de payer par carte de crédit en raison des avantages qu'ils en retirent.

Le député néo-démocrate de Sudbury Glenn Thibeault demande au gouvernement fédéral de prendre des mesures afin de maintenir de bas tarifs pour les petits commerçants.

D'après un reportage de Mireille Langlois