NOUVELLES
08/01/2013 10:58 EST | Actualisé 10/03/2013 05:12 EDT

Usage artistique présumé de cendres de victimes de la Shoah: la Pologne enquête

VARSOVIE, Pologne - Des procureurs polonais ont ouvert une enquête sur les affirmations d'un artiste suédois selon lesquelles il a utilisé les cendres de victimes de l'Holocauste pour réaliser une toile.

L'artiste Carl Michael Hausswolf a écrit sur le site web d'une galerie de Lund, en Suède, l'an dernier, qu'il avait réalisé une peinture en usant de cendres pris dans des crématoriums à Majdanek, un ancien camp de la mort de l'Allemagne nazi situé dans l'est de la Pologne, alors qu'il visitait les lieux en 1989.

La porte-parole Beata Syk-Jankowska a indiqué mardi que des procureurs avaient ouvert une enquête pour vérifier la véracité de ces affirmations. Elle a précisé qu'il n'y avait pas d'éléments de preuve et que les procureurs agissaient en fonction de reportages dans les médias. Des enquêteurs suédois seront appelés à apporter leur aide.

Si les affirmations s'avèrent, l'artiste pourrait être accusé en Pologne d'avoir profané des cendres humaines ou un lieu funéraire.