NOUVELLES
08/01/2013 08:38 EST | Actualisé 10/03/2013 05:12 EDT

Un présentateur égyptien anti-islamiste acquitté

Un tribunal égyptien a acquitté mardi le présentateur de télévision Tewfik Okacha, jugé pour incitation au meurtre du président islamiste Mohamed Morsi, a-t-on appris de source judiciaire.

Le tribunal criminel de Guizeh, un faubourg du Caire, a décidé d'innocenter M. Okacha, présentateur et patron de la chaîne privée al-Faraïn (les Pharaons), des charges d'incitation au meurtre du président, a indiqué cette source, sans donner de précision sur les motifs de cette décision.

Le procès de l'animateur s'était ouvert en septembre et sa chaîne avait depuis cessé d'émettre.

M. Okacha, réputé pour ses prises de position virulentes contre les islamistes, en particulier les Frères musulmans dont est issu le président Morsi, avait dénoncé un "procès politique".

M. Morsi, qui a pris ses fonctions le 30 juin, est le premier président d'Egypte islamiste, et le premier à ne pas être issu de l'appareil militaire depuis le renversement de la monarchie en 1952.

Ses opposants l'accusent de vouloir museler la presse.

Début janvier, le procureur général égyptien avait décidé d'ouvrir une enquête visant l'animateur d'une émission populaire de satire politique, Bassem Youssef, accusé d'avoir insulté le président islamiste.

Dans son émission Al-Barnameg (Le Programme), M. Youssef s'était gaussé des islamistes et de l'élargissement temporaire des prérogatives de M. Morsi, qui avait déclenché une crise dans le pays en novembre et décembre.

str/hj/tg/cnp