NOUVELLES
08/01/2013 06:31 EST | Actualisé 10/03/2013 05:12 EDT

Les jihadistes du Front al-Nosra exécutent trois soldats syriens (ONG)

Les islamistes radicaux du Front al-Nosra ont exécuté trois soldats à Deir Ezzor, dans l'est de la Syrie, a affirmé mardi l'Observatoire syrien des droits de l'homme (OSDH).

"Le Front al-Nosra a exécuté trois soldats capturés dans un bâtiment des services techniques à Deir Ezzor", a affirmé cette organisation qui s'appuie sur un large réseau de militants et de médecins à travers le pays.

Dans une vidéo mise en ligne par l'OSDH, trois hommes sont assis devant un drapeau noir portant la profession de foi musulmane, entourés par des combattants armés de kalachnikovs.

Ils donnent leurs noms et leur localités d'origine alors que celui qui les interroge les identifie comme des alaouites, la minorité religieuse du chef de l'Etat Bachar al-Assad.

L'un d'eux est accusé par ses geôliers d'avoir violé un jeune femme.

Puis sur une autre image, les corps mutilés gisent dans un fossé.

"Ces chiens d'Assad ont violé une femme à Deir Ezzor et c'est ce qui arrive à quiconque commet de tels actes", crie un homme qui se trouve derrière la caméra.

Le directeur de l'OSDH Rami Abdel Rahmane a affirmé à l'AFP que ces trois prisonniers avaient été capturés samedi, sans pouvoir fournir avec précision la date de leur exécution.

Le nombre de combattants dont dispose le Front Al-Nosra, apparu avec la révolte en Syrie où il a connu en moins de deux ans une ascension fulgurante, est inconnu.

Cette organisation, directement liée, selon Washington, à Al-Qaïda en Irak (AQI), est composée majoritairement de Syriens mais elle compte de très nombreux jihadistes étrangers de toutes nationalités. Elle a revendiqué des centaines d'attaques et plusieurs dizaines d'attentats suicide qui ont ensanglanté le pays.

am/sk/sbh/cnp