NOUVELLES
08/01/2013 06:31 EST | Actualisé 10/03/2013 05:12 EDT

Les grandes entreprises prêtes à appuyer davantage la lutte au déficit budgétaire au N.-B.

Le Conseil d'entreprises du Nouveau-Brunswick recommandera que les grandes entreprises de la province paient plus d'impôt.

Les grandes entreprises semblent être prêtes à faire leur part pour améliorer les finances publiques.

Afin de générer plus de revenus, l'organisme recommande diverses mesures pour stimuler l'économie, comme l'amélioration du crédit d'impôt à l'investissement des PME.

Il souhaite aussi voir des mesures pour favoriser le développement de l'industrie du gaz de schiste. Enfin, le Conseil d'entreprise encourage le gouvernement à poursuivre la réduction de ses dépenses.

Du côté des PME, on recommande aussi de sabrer dans les dépenses, particulièrement en santé.

Selon Richard Dunn, de la Fédération canadienne de l'entreprise indépendante, les PME, qui n'ont pas profité des importantes baisses d'impôt consenties en 2008 aux grandes entreprises, souhaitent plutôt voir leurs taux d'imposition réduits.

La Fédération canadienne de l'entreprise indépendante souhaite que le taux d'imposition des PME soit réduit de 4,5 % à 2,5 %. L'organisme estime que cela pourrait atténuer l'effet de l'augmentation de différentes charges, comme l'assurance emploi, le régime provincial de médicaments, le salaire minimum et les tarifs d'électricité.

Les six séances de consultation prébudgétaires débuteront le 24 janvier à Saint-Jean. Elles se dérouleront jusqu'au 7 février.

Des séances auront lieu, entre autres, à Moncton, Tracadie-Sheila et Campbellton.

PLUS: